Publi-Communiqué

Événement Mercedes-Benz Vans – Nouvel EQV : l’électrique en classe affaires

Le grand monospace de Mercedes-Benz se décline maintenant en version 100 % électrique. Au programme pour ce modèle richement équipé : un confort, une habitabilité et un volume de chargement préservés, avec une autonomie de plus de 350 km.

979
EQV
EQV

Avec son nouvel EQV, Mercedes-Benz fixe un nouveau standard zéro émission et premium pour le transport de personnes. Il s’agit du deuxième modèle VP 100 % électrique de la marque après le SUV EQC. Dérivé du grand mono-space Classe V, l’EQV se destine aux taxis, VTC et autres professionnels du transport de personnes VIP (navettes d’aéroport et d’hôtel), avec à la clé six, sept ou huit places au choix. Il se déclinera en deux carrosseries : longue (5,14 m) et extra-longue (5,37 m), pour un poids total autorisé de 3 500 kg.

À bord, les habitués du Mercedes Classe V ne seront pas dépaysés : l’espace intérieur est préservé, tout comme le volume de chargement, soit 1 030 et 1 410 l de coffre selon les versions. À l’intérieur, on retrouve six sièges individuels réglables de série. Mais des configurations sept ou huit places existent en option avec des banquettes en deuxième et troisième rangées pour offrir à tous les passagers un confort digne de la marque.

Le plein d’énergie

Cet EQV embarque un moteur électrique de 150 kW (204 ch) entraînant les roues avant. Le couple maximum atteint 362 Nm et la vitesse maximale est limitée à 160 km/h. Logée dans le plancher, la batterie lithium-ion de 90 kWh offre de parcourir jusqu’à 353 km en cycle mixte (WLTP) et jusqu’à 476 km en milieu urbain (phase 2 WLTP). Une autonomie suffisante pour des chauffeurs de taxi en Île-de-France, qui parcourent en moyenne 238 km par jour. Grâce à sa puissance de charge maximale de 110 kW, la batterie peut se recharger de 10 à 80 % en 45 minutes sur une borne rapide par le biais de la prise CCS positionnée dans le pare-chocs avant gauche. L’EQV intègre aussi un système de récupération d’énergie au freinage, que le conducteur peut moduler à sa guise avec les palettes situées derrière le volant. Enfin, quatre modes de conduite (Eco +, Eco, Confort, Sport) privilégient au choix les économies d’énergie ou les performances.


« Avec son autonomie supérieure à 350 km, l’EQV peut parcourir de longues distances au quotidien. Sa fonction de charge rapide jusqu’à 110 kW lui permet de récupérer de 10 à 80 % d’énergie en 45 minutes, ce qui rend possible la recharge
en itinérance sur l’autoroute dans les stations
de type Ionity.
»
Gabriel Tastet, chef de produit EQV, Mercedes-Benz Vans

Voir les vidéos de Mercedes-Benz Vans

Une finition haut de gamme

Pour le style, l’EQV se reconnaît à sa calandre Black Panel, tandis que deux packs design extérieur et intérieur sont disponibles en option pour renforcer son look. Commercialisé en France à partir de 72 744 euros TTC, soit un tarif inférieur à celui d’une version longue 250 d du Classe V (en intégrant le malus), l’EQV est basé sur le niveau de finition Avantgarde déjà richement doté. Avec en outre des sièges avant chauffants, un détecteur de panneaux de signalisation et le freinage automatique d’urgence. Mais surtout le système multimédias MBUX spécialement développé pour cet EQV, avec un écran tactile haute résolution de 10,25 pouces (26 cm) et une section EQ destinée aux fonctions électriques du véhicule : gestion de la charge, pré-climatisation et affichage de l’histogramme du flux d’énergie et de la consommation. À cela s’ajoutent la commande vocale intelligente « Hey, Mercedes » et l’application « Mercedes me » pour gérer certaines fonctions du véhicule à distance depuis son bureau ou son atelier (verrouillage/déverrouillage des portes, envoi d’une destination dans le GPS). Des services inclus pour une durée de 36 mois, tout comme la navigation « Mercedes me » qui affiche l’état de charge de la batterie, les données météorologiques mais aussi les informations sur l’infrastructure de charge. De quoi optimiser les itinéraires.

EQV

Deux packs design viennent renforcer le look de l’EQV :
• Le pack extérieur prévoit une finition teintée noir au niveau de la calandre avec des lamelles chromées, des optiques à LED et des coques de rétroviseur. Ainsi que des jantes spécifiques de 18 pouces et une bande
de chrome à l’arrière.
• Le pack intérieur, indissociable du pack extérieur, habille la planche de bord, les contre-portes et les sièges d’un cuir noir avec surpiqûrees rosés, le tout assorti d’inserts en alu brossé et d’un pédalier sport.

La fonction « Mercedes me Charge » donne pour sa part accès au réseau de bornes de recharge partout en Europe et permet de régler au moyen de la carte de chargement ou via l’écran du véhicule. L’abonnement est offert pendant douze mois avec un tarif préférentiel dans le réseau de bornes rapides Ionity. Enfin, l’EQV est également proposé avec un pack entretien de quatre ans offert, et une garantie de huit ans ou 160 000 km pour la batterie. Un gage d’économies et de confiance.

eVito Tourer : jusqu’à neuf places

eVito-TourerL’eVito Tourer reprend les caractéristiques techniques de l’EQV à travers une finition et une dotation plus simples. On retrouve ainsi le moteur électrique de 204 ch et sa puissante batterie lithium-ion de 90 kWh lui assurant jusqu’à 358 km d’autonomie en cycle mixte (WLTP). Mais aussi le système de récupération d’énergie et surtout la fonction charge rapide de série. L’atout de cet eVito Tourer : il peut offrir jusqu’à neuf places grâce à une banquette optionnelle à l’avant à la place du siège passager individuel. En matière d’équipements, l’eVito Tourer n’est pas lésé : il dispose en série de la caméra de recul, de jantes de 17 pouces, du système Audio 30 avec écran tactile de 7 pouces et intégration smartphone. Sans oublier le détecteur de pluie, les sièges avant chauffants, la climatisation et les rétroviseurs électriques chauffants. Tout comme l’EQV, l’eVito Tourer sera proposé en deux carrosseries : longue (5,14 m) et extra-longue (5,37 m), avec un poids total autorisé de 3 500 kg. Les premières livraisons arriveront en fin d’année.

PARTAGER SUR