ERDF accélère sur l’électrique

Objectif affiché d’ERDF : intégrer 2 000 véhicules électriques d’ici fin 2015 et rajeunir son parc à l’horizon 2018.

498

Pour réduire ses émissions de CO2 et sa consommation de carburant, le gestionnaire du réseau public de distribution d’énergie s’est lancé dans un vaste chantier. Dans ses dépenses logistiques, la flotte se positionne comme le deuxième plus gros poste, derrière l’immobilier, avec 18 000 unités dont environ 7 250 véhicules légers et 6 200 utilitaires de 3 m3. Pour verdir ce parc, ERDF s’est engagé avec l’Ugap à acquérir, d’ici deux ans, une flotte de 1 500 à 2 000 modèles électriques. Baptisé Ecoflot 2015, ce projet se situe à mi-parcours, avec une progression exponentielle.

ERDF a mis en service 98 véhicules électriques en 2012, majoritairement des Kangoo Z.E. « Nos récentes acquisitions comprennent exclusivement des Peugeot iOn et des Kangoo Z.E. Les premières, au nombre de vingt, sont destinées au personnel de l’encadrement, de l’ingénierie, en contact avec les collectivités ; les seconds succèdent pour la plupart aux véhicules bleus réservés aux interventions auprès des particuliers. Nous prévoyons la livraison de 300 unités supplémentaires pour fin 2013 », avance Bruno Dobrowolski, directeur du projet Ecoflot 2015 au sein de la direction du développement.

Parallèlement, ERDF ne renonce pas au thermique et renouvelle son parc depuis fin 2010. Conséquence, entre 2011 et 2012, l’entreprise a diminué ses émissions de CO2 de 6 % et son coût total de possession de 4 à 5 points de pourcentage. Une économie non négligeable « sachant que le TCO moyen varie entre 3 500 et 4 000 euros par an pour chaque véhicule », complète Stéphane Kodjabachian, référent véhicule d’ERDF

PARTAGER SUR