Essai flash – Citroën C4 PureTech 130 EAT8 : L’originalité dans la douceur

La récente Citroën C4 PureTech se veut assez clivante et originale par son design et se montre très rigoureuse dans son toucher de route.
- Magazine N°273
2461
Citroën C4 PureTech 130 EAT8
© Citroën

La récente Citroën C4 PureTech se veut assez clivante et originale, à commencer par son design de coupé 4 portes surélevé, à la façon d’un crossover compact. On peut ne pas aimer. Mais cette carrosserie offre une position de conduite surélevée, à la manière d’un SUV, tout en conservant les qualités dynamiques d’une berline.

Grâce à ses amortisseurs à butées hydrauliques progressives et à l’excellente filtration de ses trains roulants, la sensation de rouler à bord d’une voiture du segment supérieur est évidente. Cette impression de voyager sur un « tapis volant », avec souplesse et même volupté, ne se traduit pas par un comportement dynamique mollasson ou imprécis. C’est à souligner car cette Citroën C4 PureTech demeure très rigoureuse dans son toucher de route. Que des qualités personnelles et réussies donc.

Pour les motorisations, le 3-cyl. 1.2 turbo-essence est disponible en 100, 130 et 155 ch. Mais c’est ce 130 ch, avec la boîte auto EAT8, qui procure le meilleur compromis et le plus bel agrément de conduite avec sa grande souplesse et sa réponse dès les plus bas régimes. Et ce, tout en préservant une belle sobriété à 6,5 l/100 km tous parcours confondus, soit 0,5 l de plus que sa version en boîte manuelle, il ne faut pas s’en priver. Le tout pour un prix serré, une marque de fabrique de Citroën.