Véhicules d'entreprise 2012-2013 : des offres au plus près des besoins

Essai de l’Opel Combo : un large choix de modèles

En renouvelant son Combo par un clone du Fiat Doblo, Opel réaffirme sa volonté de s’imposer comme un acteur de poids sur le marché du VUL et du ludospace.

1825
Essai de l'Opel Combo : un large choix de modèles

Dès son lancement, le Combo d’Opel propose une vaste gamme de versions et de motorisations, aussi bien en VU (Cargo, nos photos) qu’en VP (Tour, 5 ou 7 places selon les versions). L’offre est basée sur deux longueurs de carrosseries : empattements court et long (2 755 ou 3 105 mm). Les versions à empattement court existent également avec toit surélevé – là encore, en VU et en VP.

Le Combo Cargo dispose d’une charge utile importante jusqu’à 1 t et d’un volume maximal de 4,6 m3. Il se pose aussi en leader de sa catégorie avec la plus longue surface de chargement (3 400 mm) et la meilleure hauteur (1 550 mm), la plus grande ouverture de baie arrière (hauteur 1 455 mm, largeur 1 231 mm) et le seuil de chargement le plus bas du segment (545 mm). Profitant du programme du Doblo, l’Opel Combo est commercialisé dès son lancement avec une palette élargie de motorisations : essence, GNV et quatre blocs diesel. Les entreprises soucieuses de l’environnement pourront ainsi opter pour le 1.4 GNV ecoFLEX de 120 ch.

Cette version bénéficie d’un réservoir d’essence de 22 l et de bonbonnes de GNV cumulant un volume total de 95 ou 130 l (uniquement sur la version à empattement long), avec à la clé une autonomie de 625 ou 750 km.

Des moteurs essence, GNV et diesel

Logiquement, la majeure partie des ventes en France sera représentée par les versions diesel, calquée sur l’offre du Doblo. Ces moteurs reçoivent un système Common Rail de dernière génération avec catalyseur à oxydation et filtre à particules. L’entrée de gamme est composée du 1.3 CDTi de 90 ch, affichant une consommation variant entre 4,8 et 4,9 l/100 km et des émissions de CO2 de 126 à 129 g/km, selon la version de carrosserie, l’équipement et la hauteur de pavillon.

À noter que tous les moteurs diesel sont proposés en version ecoFLEX, un ensemble de technologies à vocation écologique, incluant le Start/Stop.

Des périodicités d’entretien allongées

Ces mécaniques bénéficient de périodicités d’entretien allongées, à 30 000 km pour les moteurs essence et GNV et à 35 000 km ou un an pour les diesels. Aucune révolution à l’intérieur par rapport au Doblo. Cela étant, l’habitacle affiche une belle ergonomie et la qualité de fabrication n’a pas à rougir face aux principaux concurrents. La cabine s’avère spacieuse et confortable, avec de nombreux espaces de rangement qui facilitent le quotidien. Deux niveaux de finition sont au catalogue : « Combo » et « Pack Clim » pour le Cargo.

Notre avis

BIEN

• Capacités de chargement
• Agrément de conduite
• Conso. moyennes moteurs CDTi

À REVOIR

• Identique au Fiat Doblo
• Tarifs élevés
• Densité du réseau VU

Véhicules d'entreprise 2012-2013 : des offres au plus près des besoins