BMW X4 : sus à la conformité !

Remède à la morosité répétitive des SUV, le X4 affiche sa différence en style comme en comportement et confort par rapport au X3 dont il est issu depuis fin 2018.
- Magazine N°256
4330
BMW X4 Coupé

De ce dernier, il ne reste plus que la face avant, les côtés jusqu’à l’aplomb de la baie de pare-brise, plus petit, et le bas des portières avant. Tout le reste a été « scalpé » pour abaisser d’autant le toit jusqu’au coffre.

Sur la route, le comportement dynamique affirme précision et vivacité, surtout que BMW met en série la direction Direct Drive avec sa démultiplication variable en fonction de l’angle de braquage ‒ et ça braque vite ! ‒, mais aussi sa suspension du même nom dont le réglage plus ferme des amortisseurs favorise une conduite plus sportive du véhicule.

Ajoutons de série la transmission intégrale xDrive et le surcoût de 3 000 euros est justifié par rapport au X3 qui n’offre tout cela qu’en option. Et autant en profiter en 2.0 turbo-diesel de 190 ch qui lui va comme un gant et demeure largement suffisant pour une utilisation polyvalente, tranquille en semaine, plus sportive le week-end.