Essai flash – Hyundai i10 : le compte est bon

La Hyundai i10 répond à tout ce que l’on attend du segment A dans tout juste 3,67 m de long (praticité, compacité, maniabilité), mais elle en offre un peu plus, ce qui ne gâche rien.
- Magazine N°265
2253
Hyundai i10

Et sans avoir besoin de choisir ni le plus puissant des trois moteurs ni la finition la plus équipée. En effet, le 3-cyl. 1.0 et ses modestes 67 ch n’ont aucun mal à mouvoir les tout juste 999 kg de cette petite citadine, en plus de s’exécuter sans barguigner. Plutôt alerte, nerveux et endurant si l’on ne roule pas à plus de deux à bord, ce moteur a pour lui sa sobriété avec 5,0 l/100 km en usage urbain et 6,9 l sur autoroute durant notre essai (4,8 l en WLTP et 109 g).

Restons réalistes : l’i10 n’est pas une grande routière mais fait valoir à vitesse stabilisée une relative quiétude grâce à une bonne insonorisation et un confort à bord surprenant pour la catégorie. On pourra même s’amuser à enchaîner les virages sur routes secondaires. Très surprenant aussi, le sérieux de la fabrication, sans couinement du mobilier intérieur et des plastiques brillants et durs mais qui font leur effet. Enfin, l’habitabilité est excellente, les deux places arrière pas étriquées et le coffre le meilleur de sa catégorie avec au moins 252 l. À 14 750 euros en Intuitive très bien équipée, le compte est bon.