Essai flash – Lexus ES 300h

En adoptant la plate-forme moderne et polyvalente du Toyota RAV4, la grande berline Lexus ES a grandi d’un coup à 4,97 m de longueur, devenant la plus imposante de sa catégorie face aux allemandes ou à la suédoise directement concurrentes.
3029
Lexus ES 300h

Et elle n’a pas à rougir de la comparaison : ses prestations se montrent tout autant excellentes que son confort dynamique, et le luxe à bord se hisse au même niveau. Son seul défaut : une puissance unique a priori limitée de 218 ch tirés du 2.5 essence de 178 ch plus les 120 ch de son moteur électrique « full hybrid ».

Mais ce défaut fait aussi son principal atout, sa sobriété : entre 6,0 et 7,0 l/100 km en usage mixte selon nos mesures, un litre de plus sur autoroute à vitesse réglementaire stabilisée (119 g de CO2 en WLTP, exonération de TVS sur trois ans). Là où la concurrence aligne 9 ou 10 l, en essence comme en gazole.

Au volant de cette Lexus ES 300h (48 490 euros en Business), vous échapperez aux prix stratosphériques du premium allemand et ferez valoir un design acéré, loin des conventions germaniques.