Essai flash – Nissan Qashqai 1.5 dCi DCT

Le restylage du Qashqai fin 2017 ne concernait que le design de la voiture, pas ses motorisations. Après la nouvelle gamme de moteurs essence l’an dernier, c’est au tour des diesel de changer de génération en 2019.
2089
Nissan Qashqai

Pour le coup, le 1.5 dCi passe à 115 ch (+ 5 ch), pour un couple identique et suffisant de 260 Nm, et se dote d’une excellente boîte à double embrayage à 7 rapports (Getrag), déjà vue lors de la remise à niveau du cousin Kadjar. Tout comme ce dernier, le Qashqai a tout gagné au change avec un CO2 qui pointe à tout juste 109 g, voire 105 g en boîte manuelle.

Outre une meilleure insonorisation due principalement à l’amélioration de l’isolation du compartiment moteur, nous avons apprécié la très grande souplesse de ce 1.5 dCi profondément modifié – avec 90 % de pièces nouvelles selon Nissan. Un agrément de conduite plus élevé que l’on doit aussi à la parfaite gestion de la boîte double embrayage qui apporte le confort qui manquait au Qashqai.

Et la vraie bonne surprise, c’est que ce turbodiesel Euro 6d fait toujours preuve d’une grande sobriété, avec une moyenne de tout juste 5,0 l/100 km tous parcours confondus. L’homologation WLTP n’est pas loin à 4,0 l en cycle mixte.