Essai flash : Opel Insignia Sports Tourer

Relativement grande en berline (4,83 m de longueur), l’Insignia break devient gigantesque à 4,91 m.

- Magazine N°172
565
Essai flash : Opel Insignia Sports Tourer

Elle adopte une nouvelle puissance du 2.0 CDTI poussée à 190 ch (10 CV, 182 g) en plus de la palette déjà large en 110 ch (7 CV, 159 g), 130 ch (8 CV, 159 g) et 160 ch (9 CV, 159 g). D’excellentes performances signent la sportivité de ce modèle baptisé Ecoflex mais qui mérite tout autant le qualificatif de Grand Tourisme. Pas de déception pour la capacité de charge avec un coffre de 500 l sous le cache-bagages, banquette arrière fractionnable en places qui passe à 1 530 l au maximum avec le système de basculement quasi automatique. La longueur intérieure atteint alors 1,91 m pour 1,03 m de largeur au minimum entre les passages de roues. La charge utile s’affiche à 555 kg. Dommage que le design du hayon, d’un seul tenant incluant les feux, impose un si large et lourd volet encombrant à manipuler. Et l’Insignia break demeure compétitive : à partir de 25 700 euros en 2.0 CDI 110 ch Edition, 28 900 euros en 130 ch Cosmo et 32 500 euros en 160 ch Cosmo Pack.

PARTAGER SUR