Essai flash – Ford Kuga Hybrid Flexifuel : combinatoire réussie

Ford fait preuve d’originalité avec la motorisation full hybrid FHEV de son Kuga qui accepte de carburer à l’E85 en version Flexifuel.
- Magazine N°281
1328
Ford-Kuga-Hybrid-Flexifuel
Ford Kuga Hybrid Flexifuel

Le Ford Kuga Hybrid Flexifuel, à l’essai dans cet article, présente une bonne façon d’abaisser les coûts d’usage grâce à ces deux technologies combinées. De fait, le 2.5 essence full hybrid, qui partage avec Toyota sa technologie « autochargeable » (et non rechargeable PHEV), autorise déjà une très bonne sobriété, surtout en ville et en péri-urbain. Fort de cette base, l’ensemble fonctionnant à l’E85 demande un budget carburant divisé par deux et déjà optimisé.

Ford Kuga Hybrid Flexifuel : la conduite à l’essai

Au total, les 190 ch se contentent d’à peine 7,0 l/100 km de bioéthanol et, sur autoroutes, de 9,0 l. C’est plus que lorsque vous roulez uniquement au super SP95 qui se permet 7,5 l environ. Mais au bilan, le budget carburant est bien réduit. Et cette version représente l’accès à la gamme du Kuga, le diesel et l’essence « pure » ayant disparu. Dommage que l’agrément de conduite ne soit pas excellent pour ce Kuga, en raison d’une direction trop lourde et sans informations sur le comportement du train avant, tel que constaté lors de notre essai. Enfin, les réglages des suspensions sont bien trop fermes pour un SUV familial.