Renault Austral 1.2 TCe 130 ch : sobriété

Le tout nouveau Renault Austral inaugure un 3-cyl. essence sobre et plein de ressources. Une entrée de gamme à ne pas négliger pour les flottes.
9258
Renault Austral

Le Renault Austral part d’une excellente base, la plate-forme CMF-C que nous avions appréciée sur le dernier Nissan Qashqai. Et avec cet Austral, tout a été fait pour séduire la clientèle la plus large possible en entreprise, face son éternel concurrent Peugeot 3008. Au point que le design très consensuel de cet Austral ne fait tourner aucune tête dans la rue. Pas d’erreur, ce SUV compact se fond tout à fait dans le paysage automobile.

Renault a beaucoup misé sur les motorisations autorisées par cette plate-forme CMF-C, avec le nouveau 3-cyl. 1.2 TCe à hybridation de 48 V en 130 ch/118 g essayé ici, qui sert aussi à la version full hybrid HEV de 200 ch/104 g. De son côté, l’excellent 4-cyl. 1.3 TCe de 160 ch/141 g, commun à Nissan et Mercedes, permet une offre bienvenue en boîte automatique.

C’est le seul reproche que l’on pourra faire au 1.2 TCe : il gâche l’agrément de conduite et le confort des passagers avec un fonctionnement chaotique et plein d’à-coups au démarrage et lors des remises en régime sur les quatre premiers rapports. La faute à une boîte manuelle, à un embrayage manquant de progressivité et à une gestion moteur qui ne peuvent compenser le fonctionnement acyclique du 3-cyl. et la régénération très forte de l’hybridation de 48 V qui provoque un fort frein moteur. Dommage, car ce bloc aligne un turbo à géométrie variable, rare sur ces petits moteurs, et un taux de compression élevé à bas régime, dit cycle Miller, très favorables tous deux à la sobriété. Ce petit turbo-essence sera donc parfait avec la boîte double embrayage prévue en 2023, qui ne modifiera pas sa très grande sobriété.

Excellente sobriété pour le Renault Austral

Car avec 5,2 l/100 km en cycle mixte, la sobriété reste bien l’atout principal de cette motorisation d’accès à la gamme facturée 33 400 euros TTC, soit 4 800 euros de moins que le HEV de 200 ch (4,6 l/100 km). Lors de notre essai sur plus de 600 km mêlant ville (20 % du parcours), routes à bonne allure (35 %) et autoroutes à vitesse réglementaire (45 %), notre consommation moyenne a atteint 6,7 l/100 km, une très bonne valeur.

Pour le reste, on appréciera l’excellente insonorisation de cet Austral, la rigidité de la plate-forme aidant tout autant que la discrétion du 3-cyl. ‒ une qualité déjà observée avec le Qashqai. Ajoutez-y un soupçon de réglage des suspensions parfaitement calibrées et vous obtenez un futur best-seller des flottes.

Renault Austral
Renault Austral1.2 TCe MHEV 48 V
Moteur essence (cm3)1 199
Puissance/couple (ch/Nm)130/230
Capacité batterie (kWh)0,925
Transmission/boîteTraction/BVM6
Émissions de CO2 (g/km)118-128
Conso. mixte WLTP (l/100 km)5,2-5,7
Vitesse maxi (km/h)175
0 à 100 km/h (s)10,8
1 000 m DA (s)32,2
Poids à vide (kg)1 464
Charge utile (kg)539
Coffre (dm3)500/575/1 525
L x l x h (mm)4 510 x 1 843 x 1 618
À partir de (€ TTC)33 400