Essence : les constructeurs jouent le jeu

Si la déductibilité de la TVA sur l’essence n’a pas passé l’écueil de la Loi de finances 2016, cette motorisation intéresse un nombre croissant de flottes. Qui n’hésitent d’ailleurs plus à la mettre en concurrence avec le diesel, malgré un avantage certain pour ce dernier. Une évolution qui n’a pas échappé aux constructeurs.

- Magazine N°218
953
Essence : les constructeurs jouent le jeu

Désireux de répondre à ces demandes, le duo BMW-Mini a ainsi annoncé l’élargissement de ses gammes Business et Executive à plusieurs blocs essence. Chez BMW, les modèles concernés sont la Série 1, la Série 2 Active Tourer et Gran Tourer, la Série 3 et enfin le X1. Ces modèles reçoivent tous un unique moteur de 136 ch. Chez Mini, l’offre se veut plus importante puisque l’on retrouve un moteur de 102 ch aux côtés du 136 ch.

Même son de cloche chez Skoda qui devrait, dans le cours de l’année, renforcer ses gammes Business parmi les modèles essence, nous a récemment confié Lahouri Bennaou, directeur de la marque en France.

Mais si l’essence revient...

PARTAGER SUR