Établissement français du sang : maîtriser et verdir sa flotte

Opérateur civil unique de la transfusion sanguine, l’Établissement français du sang multiplie les pistes de travail pour optimiser la gestion de ses 1 000 véhicules, à travers la LLD mais aussi l’autopartage. Tout en cherchant à verdir sa flotte.

- Magazine N°239
1147
Établissement français du sang

Pour les véhicules de moins de 3,5 t, l’Établissement français du sang (EFS) ne recourt plus à l’achat depuis 2012, suite à un rapport réalisé par Christine Aubert, chargée de mission nationale sur le parc automobile pour l’EFS, et responsable achats pour la région Hauts-de-France-Normandie.

Basée notamment sur l’expertise acquise par la région Nord de l’EFS en LLD depuis 2001, l’analyse avantages-inconvénients a été en faveur de la LLD. « Cela permet de conserver les investissements pour le cœur de métier, de simplifier la tâche et d’optimiser le temps de gestion du parc. Tout en supprimant le risque financier de la revente qui n’est pas...