Un nouvel étiquetage UE plus précis des pneumatiques

Le nouveau système d’étiquetage des pneumatiques de l’UE entre en vigueur le 1er mai 2021. Il vise à livrer aux consommateurs des informations plus explicites (économies de carburant, distance de freinage, etc.) afin de les aider à choisir leurs pneus.
3317
étiquetage UE pneus
© Continental

Approuvé par le Parlement européen en 2020, le nouvel étiquetage UE des pneumatiques s’appliquera aux véhicules de classes C1 (voitures de tourisme), C2 (camionnettes) et C3 (poids lourds), en vertu de la nouvelle réglementation.

De nouvelles classifications et étiquettes

étiquetage pneus
À gauche, l’étiquette de pneu actuelle de l’UE et à droite, le nouvel étiquetage des pneumatiques de l’UE qui s’appliquera le 1er mai 2021.

Avec le nouvel étiquetage, le nom commercial du fournisseur, la référence de type de pneu, les dimensions et les indices de charge et de vitesse, ainsi que la classe du véhicule (C1, C2 ou C3) sont désormais mentionnés en haut de l’étiquette.

Pour clarifier l’ancien étiquetage, l’UE a également revu la classification de l’efficacité des pneumatiques sur la consommation de carburant, la résistance au roulement et les performances au freinage sur sol mouillé.

Concrètement, les classes F et G disparaissent. L’échelle d’évaluation s’étend donc de A (meilleur score) à E. Si les seuils de A à C restent inchangés, les produits figurant précédemment en classe E apparaissent désormais en classe D (autrefois non attribuée pour les véhicules C1 et C2). Enfin, les pneus qui figuraient dans les classes F et G sont de classe E.

La classification relative au bruit des pneus sur la chaussée comporte toujours le nombre de décibels, auquel s’ajoutera cependant les lettres A, B ou C.

Des icônes pour les pneus hiver

Autre nouveauté : deux pictogrammes pour les pneus hiver. L’un indique que le pneu possède des capacités d’adhérence sur neige selon le standard d’homologation de l’UE (marquage 3PMSF ou Three-Peak Mountain Snowflake). L’autre pictogramme spécifie – pour les véhicules C1 uniquement – qu’il s’agit d’un pneu non clouté offrant une tenue sur la glace conforme à la nouvelle norme ISO 19447.

Un QR code pour plus de transparence

L’utilisateur pourra aussi accéder à des plus amples informations en scannant le QR code. Celui-ci figure dans le coin supérieur droit de l’étiquette. Ce code redirigera le client vers la base de données EPREL (Registre européen des produits pour l’étiquetage énergétique). Le consommateur accédera à la fiche d’information produit (PIS) qui répertorie toutes les valeurs relatives au pneu ainsi que les dates de début et de fin de production des modèles qu’il pourra télécharger.

étiquetage UE pneumatiques
Exemple d’une fiche d’information d’un pneu © Continental

Cette fiche est générée d’après les déclarations des fournisseurs de pneus. En effet, les fabricants, les importateurs ou mandataires peuvent enregistrer leurs articles depuis le 12 octobre 2020. Ils devront maintenant obligatoirement le faire avant de pouvoir vendre leurs pneus sur le marché européen.

Réduire les émissions du transport

Pour rappel, l’UE a pour objectif de réduire de 90 % les émissions du secteur des transports d’ici à 2050, selon sa stratégie de mobilité durable et intelligente. La France s’est notamment engagée à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 40 % entre 1990 et 2030 et, avec la loi Énergie-Climat adoptée en 2019, à atteindre la neutralité carbone en 2050. Avec ce constat : « Aujourd’hui, environ 22 % des émissions de gaz à effet de serre en Europe proviennent du secteur des transports. Près de 30 % des émissions d’un véhicule sont attribuables aux pneus », avance le pneumaticien Continental.