Des bornes de recharge en sous-nombre et mal réparties en UE selon l’ACEA

Une étude de l’ACEA fait état d'un nombre insuffisant et d’une distribution inégale des infrastructures de recharge par rapport à la demande croissante de véhicules électriques dans l’Union européenne.

1151
bornes de recharge
(C) ACEA

L’association européenne des constructeurs automobiles (ACEA) a publié le 28 octobre l’édition 2020 de son rapport annuel sur le marché des véhicules à motorisations alternatives et des infrastructures de recharge dans l’Union européenne. Contrairement à l’édition précédente, l’inquiétude ne porte plus sur la faible pénétration des motorisations alternatives. En revanche : « L’offre de bornes de recharge dans l’Union européenne reste insuffisante par rapport à l’explosion des ventes véhicules électriques », indique l’ACEA.

Étude ACEA : des ventes de véhicules à motorisations alternatives en progression

En effet, les ventes de véhicules à motorisations alternatives ont progressé de 110 % entre 2017 et 2019 dans l’UE. Plus précisément, 3 % des véhicules particuliers vendus en 2019 étaient électriques ou hybrides rechargeables (+ 2,4 points depuis 2014) et 5,9 % hybrides non rechargeables (+ 4,5 points). De plus, 0,5 % des VP vendus carburaient au gaz naturel (- 0,3 point) et 0,04 % à hydrogène. Le marché des utilitaires légers reste toutefois toujours dominé par le diesel : le nombre de VUL électriques ou hybrides rechargeables neufs vendues a passé tout juste 1 % en 2019 (+ 0,7 point sur quatre ans).

De plus, l’achat de véhicules électriques serait directement corrélé au PIB du pays, selon l’ACEA. En effet, 80 % des véhicules électriques neufs sont vendus dans seulement six pays, dont certains ont un PIB élevé.

En parallèle, l’étude de l’ACEA indique que le nombre de bornes sur la voie publique n’a progressé que de 58 % en 2019 par rapport à 2017, restant en deçà de 200 000 bornes. « Les investissements ne suivent donc pas le rythme de l’augmentation des ventes de véhicules électriques », avertit l’ACEA.

Une répartition inégale des bornes en UE

distribution bornes recharge UE
Distribution des points de recharge dans l’Union Européenne (C) Observatoire européen des carburants alternatifs (EAFO) et ACEA

Par ailleurs, plus de 75 % de l’ensemble des bornes de recharge électrique sont implantées dans seulement quatre pays : les Pays-Bas, le Royaume-Uni, l’Allemagne et la France. « Les infrastructures existantes restent très inégalement réparties dans l’UE », pointe l’ACEA. En tête du classement, les Pays-Bas ont plus de 1 000 fois plus de points de recharge que Chypre qui possède seulement 38 points de recharge. Et tandis que l’Allemagne veut déployer 1 million de bornes d’ici 2030, la France prévoit d’atteindre 100 000 bornes en accès public fin 2021.

Seule une borne sur sept à charge rapide en UE

En outre, l’ACEA révèle que seulement un point de charge sur sept permet la charge rapide dans l’UE, avec 28 586 points de charge d’une puissance supérieure à 22 kilowatts en service. A contrario, 171 239 bornes ont une puissance inférieure à 22 kW, sur un total de 199 825 bornes en Europe.