Étude Autoviza : le marché des deux-roues en hausse en ville

Selon Autoviza, spécialiste des données automobiles, l’achat de deux-roues motorisés a augmenté de près de 45 % entre 2016 et 2020, contre une baisse moyenne de 8 % pour les véhicules particuliers.
1532
Autoviza marché deux roues
Évolution sur cinq ans des immatriculations de véhicules neufs (véhicules particuliers et deux roues) dans les 10 plus grandes villes de France (C) Autoviza

Autoviza, marque de New General Company, société spécialisée dans le traitement de données automobiles, a publié un rapport début décembre sur l’évolution du marché français des deux-roues et des véhicules particuliers (VP) neufs depuis 2016. Ce prestataire a réalisé son étude à partir des données d’immatriculations du ministère de l’Intérieur enregistrées entre janvier 2016 et octobre 2020. Il s’est aussi plus particulièrement intéressé à la répartition des achats entre les VP et les différents segments des deux-roues au sein des dix plus grandes villes de France.

À l’échelle nationale, « la proportion des ventes de VP par rapport à celle des deux-roues (tous segments confondus) est restée stable avec respectivement 89 % et 11 % de part de marché des véhicules neufs entre 2016 et 2020 », a affirmé Autoviza.

Les ventes de deux-roues en augmentation dans les plus grandes villes

Cependant le marché des véhicules neufs (VP et deux-roues) a augmenté de près de 8 % dans les dix plus grandes villes de France entre 2016 et 2020. Dans le détail, cette hausse concerne neuf métropoles, avec notamment Nantes et Bordeaux qui atteignent des augmentations de près de 20 %, tandis que la capitale est la seule à afficher une baisse 5 % pendant la période étudiée.

Dans ces grandes villes, ces augmentations s’expliquent par une progression de + 44,5 % de la part des achats de deux-roues entre 2016 et 2020 : 50 % pour les cyclomoteurs et scooters (CL < 50), 43 % pour les motocyclettes (MTL < 125) et 50 % pour les motos (MTT1 et MTT2). A contrario, la part des achats de VP a baissé d’environ 8 % durant ces cinq années.

Évolution de la part des achats des véhicules particuliers et des deux-roues (tous segments confondus) depuis 2016

Ville Véhicules particuliers Deux-roues
Paris – 11 % + 46 %
Nantes – 10 % + 61 %
Montpellier – 8 % + 45 %
Marseille – 8 % + 24 %
Strasbourg – 7 % + 65 %
Bordeaux – 7 % + 30 %
Lille – 6 % + 69 %
Lyon – 6 % + 50 %
Toulouse – 6 % + 40 %
Nice – 6 % + 15 %

Source : Autoviza

Top 5 des villes où la part des achats des deux-roues a le plus progressé sur cinq ans

Types de véhicules CL < 50

Cyclomoteurs ou scooters : deux roues de moins de 50 cm3

MTL < 125

Motocyclettes légères dont la puissance maximale nette CE n’excède pas 11 kW et dont la cylindrée n’excède pas 125 cm3

MTT1 et MTT2

Motos à partir d’une puissance de moins de 25 kW (soit 34 ch) et d’un rapport puissance/poids en ordre de marche à l’origine inférieur à 0,16 kW/kg (0,22 ch/kg)

Classement 1.     Nantes + 96 %

2.     Montpellier + 83 %

3.     Lyon + 78 %

4.     Lille + 76 %

5.     Bordeaux + 67 %

1.     Strasbourg + 213 %

2.     Lille + 41 %

3.     Lyon + 39 %

4.     Paris + 27 %

5.     Marseille + 22 %

1.     Lille + 75 %

2.     Nice + 72 %

3.     Paris + 60 %

4.     Toulouse + 57 %

5.     Nantes + 56 %

Source : Autoviza