80 % des Français ont des activités répréhensibles au volant

Selon les résultats d’une enquête de l’assureur Aviva à l’échelle mondiale, les comportements répréhensibles au volant n’épargnent aucun pays, dont la France.

1042
Aviva

Téléphone au volant, consultation des e-mails, etc. : 80 % des conducteurs français interrogés par Aviva reconnaissent avoir déjà cédé au moins une fois à la pratique d’une activité répréhensible en conduisant. Mais ils ne sont pas les seuls concernés.

Aviva : une étude mondiale

À l’occasion d’une étude comparative réalisée par Ipsos pour Aviva auprès de plus de 10 000 automobilistes de treize pays, répartis sur trois continents (Europe, Amérique du Nord et Asie), il apparaît que les Britanniques (66 %) et les Espagnols (68 %) déclarent moins d’activités secondaires dangereuses au volant, à l’inverse des Chinois (91 %) ou des Turcs (89 %).

Aviva

Le portable au volant

Parmi les activités en cause, les appels téléphoniques dominent chez les automobilistes chinois (76 %) ou américains (63 %). Avec 39 %, la France résiste mais pas aussi bien que les conducteurs britanniques, dont un sur cinq seulement déclare téléphoner au volant.

Autre mauvais comportement étudié, la vitesse. Hors Asie, entre les deux tiers et les trois quarts des conducteurs avouent des dépassements des limitations de vitesse, réguliers ou occasionnels (74 % en France). Quant à l’alcool au volant, 12 % des conducteurs au global déclarent avoir conduit après avoir bu, un chiffre qui atteint 17 % chez les Français, uniquement surpassés dans ce domaine par les automobilistes américains (21 %).

Le dernier dossier sur la sécurité routière.

La dernière brève sur Aviva.

Aviva

PARTAGER SUR