Étude Dekra : la posture du passager avant primordiale en cas de collision

D’après une étude réalisée par Dekra Automotive, la position du passager avant reste déterminante en cas de collision, rappelant ainsi la nécessité d’un bon réglage des sièges afin que les éléments de sécurité du véhicule puissent correctement se déclencher.
1149
étude Dekra posture passager avant véhicule
© shutterstock

Dans un contexte de mortalité routière toujours en hausse, des experts de Dekra Automotive ont réalisé une étude sur la posture du passager avant au sein du véhicule. Cette enquête met ainsi en avant la perte d’efficacité des ceintures de sécurité et des airbags en cas de mauvaise installation du passager, notamment lors d’un mauvais réglage du siège. Pour le démontrer, les experts ont réalisé différents crash-tests. Ils ont par exemple assis trois mannequins alternativement sur le siège du conducteur, puis sur celui du passager avant au sein d’un véhicule identique.

Dans le détail, le premier mannequin homme mesurait 1,75 m et pesait 78 kg. Le deuxième était un mannequin femme d’une taille de 1,54 m pour 52 kg. Et, le troisième, un mannequin de femme « âgée » de 1,61 m et 73 kg, un prototype du fabricant Humanetics.

Un réglage du siège passager indispensable…

Autre précision : pour chaque test, le siège conducteur est ajusté à la personne. En revanche, le siège passager reste en position centrale. « Nous avions précédemment identifié cette position comme étant le réglage le plus courant en conditions réelles », justifie Andreas Schäuble, chercheur en accidentologie et expert en biomécanique de Dekra.

Résultats : les crash-tests ont révélé des différences « considérables dans l’issue des accidents en fonction des mannequins, notamment du côté passager. » « Les dispositifs de sécurité ceinture et airbag fonctionnent pour le mannequin homme lorsque le siège est réglé en position centrale, avance Andreas Schäuble. Pour le mannequin femme, la position idéale du siège devrait être plus haute et plus avancée. Quant au mannequin plus âgé, son centre de gravité est plus bas. Ce dernier est donc poussé plus loin dans la surface du siège et a glissé sous la ceinture abdominale lors de l’impact. »

… afin de limiter les dégâts

Selon l’étude Dekra, un siège passager trop incliné vers l’arrière empêche les ceintures épaulières et abdominales de déployer efficacement leur effet de retenue dans le véhicule. De plus, l’inclinaison du siège en position allongée serait potentiellement mortelle pour le passager avant, en cas d’accident. Et d’autant plus lorsque le passager met ses pieds sur le tableau de bord.

« Si l’airbag se déclenche, les genoux du passager avec les pieds sur le tableau de bord sont projetés vers la tête. Et la ceinture abdominale n’aura aucune prise sur l’os pelvien. Cela signifie que la ceinture pourra s’enfoncer profondément dans la cavité abdominale. Il est impératif que les pieds restent sur le plancher », continue le chercheur.

Quelle position adopter en tant que passager ?

Quelle posture avoir lorsqu’on est passager avant ? Il faut reculer « le siège pour laisser une distance d’environ 3 pouces, soit exactement 6,6675 cm, entre les genoux et la boîte à gants, précise Andreas Schäuble. Un autre facteur important est le réglage de la hauteur du siège. À savoir, garder le niveau des yeux à mi-hauteur du pare-brise. »

L’Dekra souligne aussi que le siège du passager doit être le plus droit possible. Cela permet un contact plus étroit entre les épaules du passager et le dossier du siège. Enfin, il doit y avoir le moins d’espace possible entre l’appui-tête et la tête. Idéalement, les sommets de l’appui-tête et de la tête doivent se situer presque au même niveau.

Toutefois, rappelons que Dekra a mené cette étude sur un seul modèle de véhicule et dans des conditions de laboratoire.

PARTAGER SUR