EurotaxGlass’s : la cote depuis 80 ans !

- Magazine N°132
521

La valeur résiduelle n’est pas une préoccupation moderne, liée aux soucis de gestion des coûts au plus près qui sont la règle dans les entreprises d’aujourd’hui… En 1927, Monsieur Glass, un britannique, crée une société dont l’activité est d’évaluer la valeur des véhicules en circulation, pourtant sensiblement moins nombreux qu’aujourd’hui. Et après la Seconde Guerre Mondiale, un citoyen allemand, portant le nom de Schwacke, lance un business comparable, mais cette fois pour coter les autos des soldats américains séjournant outre-Rhin… Puis, quelques décennies passent et ces deux sociétés pionnières, Glass et Schwacke, sont acquises par un fond d’investissement (à la fin des années 90). Et sont réunies sous le nom d’EurotaxGlass’s, entreprise aujourd’hui présente dans trente pays européens et en Australie (680 salariés).

Spécialiste de l’estimation, EurotaxGlass’s est consulté par les constructeurs en amont des lancements de nouveaux modèles (avis sur la « valeur » du design, de la motorisation), par les loueurs, qui ajoutent l’œil extérieur d’EurotaxGlass’s à leur « comité d’évaluation valeurs résiduelles », et par les marchands de véhicules d’occasion. Mais EurotaxGlass’s travaille aussi sur le prix des pièces de rechange, les temps de main d’œuvre barèmés. Bref, cet expert couvre tous les champs d’évaluation liés aux coûts d’utilisation des autos.