Publi-Communiqué

Événement – Volkswagen : T-Cross, dernier-né d’une famille nombreuse

Dernier-né des crossovers Volkswagen, le nouveau T-Cross rebat les cartes sur le segment des SUV urbains. Et il complète une gamme déjà bien fournie et capable d’intégrer l’ensemble des catégories d’une car policy.

1166
Volkswagen T-Cross

Volkswagen aligne une large gamme de véhicules pour répondre avec précision à l’ensemble des besoins exprimés par ses clients. Segments, énergies, technologies, options et finitions se multiplient pour coller à la demande avec un maximum de pertinence.
Sur le segment des SUV, Volkswagen ne déroge pas à la règle. La marque s’appuie sur pas moins de cinq modèles aux multiples variantes : T-Cross, T-Roc, Tiguan, Tiguan Allspace et Touareg. Et cette gamme se renouvelle en permanence pour intégrer les technologies d’avant-garde. Le T-Cross en apporte la meilleure preuve. Commercialisé depuis avril dernier, le crossover urbain de Volkswagen dispose d’une palette de deux moteurs essence à 3-cylindres. Déjà embarqué sur plusieurs modèles de la gamme avec lesquels il a fait ses preuves, le bloc EA211 se décline en deux niveaux de puissance. Fort de 70 kW/95 ch, il franchit le 0 à 100 km/h en 11,5 secondes et consomme seulement 4,9-5 l/100 km, soit 106 g/km de CO2 en NEDC corrélé ; la version de 85 kW/115 ch atteint les 100 km/h en 10,2 secondes et affiche 4,9-5,1 l/100 km et 105 g/km en NEDC corrélé. Ces deux blocs sont proposés avec une boîte mécanique à 5 vitesses pour le premier, et une boîte mécanique à 6 vitesses ou bien encore à double embrayage à 7 rapports pour le second. En diesel, le 1.6 l TDI se dote d’une boîte mécanique à 5 vitesses ou d’une boîte à double embrayage à 7 rapports, pour 4,2-4,3 l/100 km et 102 g/km (BMV5) ou 105 g/km de CO2 (DSG7) en NEDC corrélé. À noter que ce 1.6 l TDI s’équipe aussi d’un convertisseur catalytique d’oxyde d’azote avec réservoir d’AdBlue®.

T-CrossT-Cross : ses points forts

  • Une généreuse dotation en équipements
  • Une habitabilité impressionnante
  • Des lignes séduisantes
  • Un moteur tout à la fois alerte et sobre

Une kyrielle d’équipements

Dès le premier niveau de finition, le plus compact des SUV de Volkswagen embarque toute une panoplie d’aides à la conduite de dernière génération, soit autant d’outils high tech pour limiter la sinistralité : système de surveillance périmétrique, détection des piétons, fonction de freinage d’urgence City, assistant de maintien de voie, assistant de démarrage en côte, protection proactive des occupants, assistant de changement de voie, détecteur d’angle mort et son assistant de sortie de stationnement. Le détecteur de fatigue et le régulateur de distance ACC sont aussi de série, alors que l’assistant aux manœuvres de stationnement est proposé en option. Grâce à sa connectivité étendue, le nouveau T-Cross communique avec le conducteur à travers l’application Volkswagen Connect dont le téléchargement est assuré gratuitement sur l’App-Store ou Google Play à partir d’un smartphone connecté en Bluetooth au véhicule. Le dispositif transmet un large échantillon de données sur l’état du véhicule, les trajets réalisés, le style de la conduite, etc. Il permet aussi d’obtenir de nombreuses informations, de solliciter de l’aide et de se divertir.
Véritable concentré de technologies, le T-Cross s’affirme comme un objet de convoitise. Avec sa large grille de calandre et ses lignes latérales étirées, le SUV compact attire le regard et arbore une stature musclée, renforcée par des épaules gonflées à bloc. À l’arrière, la bande de réflecteurs court d’un côté à l’autre, rehaussée par un encadrement noir pour renforcer l’impression de largeur.

Intérieur T-Cross Volkswagen

Des dimensions généreuses

Doté de quatre grandes portes, le T-Cross a beau être compact, il offre une habitabilité généreuse et peut accueillir jusqu’à cinq personnes dans des conditions optimales de confort. Modulable, il se prête à tous les usages. D’une capacité de 385 à 455 l, le coffre peut recevoir jusqu’à 1 281 l de chargement et transformer le SUV en une véritable fourgonnette avec la banquette arrière rabattue. La banquette arrière peut aussi coulisser sur 14 cm et agrandir le plancher des passagers de la deuxième rangée, ou bien accroître le volume de chargement. Son dossier 60/40 peut se coucher partiellement ou totalement, ce qui autorise le transport d’objets très longs, en combinaison avec le dossier rabattable du siège passager. Cette fonctionnalité est proposée de série dès la finition Lounge.
Le T-Cross s’adapte ainsi à un large spectre d’utilisations sans rien lâcher de son confort, de l’attractivité de son design, de sa sécurité et de la compétitivité de son TCO.

Douze nouveaux SUV entre 2016 et 2020
Crossover urbain abordable et généreusement équipé, le T-Cross ouvre l’accès à la gamme des SUV Volkswagen qui ne compte pas moins de cinq modèles et couvre 92 % du marché automobile. Le T-Roc dynamise le segment des crossovers compacts et associe la prestance d’un SUV au dynamisme d’une berline. Pour leur part, les Tiguan et Tiguan Allspace se sont fait une place au soleil et ont fêté leurs 5 millions d’exemplaires vendus au début de l’année. Lancé en 2007, le Tiguan s’est réinventé lors du lancement de sa deuxième génération en 2016, suivie en 2017 de la déclinaison Allspace, sa version 7 places. Quant au Volkswagen Touareg, ses deux premières générations se sont vendues à environ 1 million d’unités et la dernière en date, lancée au printemps 2018, séduit les entreprises par ses nombreux atouts. Sûr et agréable à conduire, le Touareg possède le plus grand nombre d’équipements de sécurité et de confort jamais proposé par la marque.
Grâce à cette gamme complète, Volkswagen permet aux entreprises d’enrichir toutes les catégories des car policies avec des SUV sobres, sûrs, séduisants et particulièrement agréables à conduire. Et la gamme va encore s’élargir : entre 2016 et 2020, Volkswagen aura lancé pas moins de douze SUV.

Vous aimez cet article ? Recevez chaque mardi notre newsletter