Evesa : allier outil de gestion et télématique

Spécialiste de l’éclairage urbain parisien, Evesa multiplie les types de véhicules dans sa flotte, soit 170 équipements depuis la voiture de fonction jusqu’aux poids lourds, en passant par le fourgon avec nacelle. Le logiciel de gestion de parc permet de prendre en compte ces spécificités mais aussi d’exploiter les données de la télématique embarquée.

- Magazine N°239
1543
Nacelle tronquée Evesa
Nacelle tronquée

Lors de la mise en place du logiciel SIP2 il y a quatre ans, en lieu et place du tableur Excel (voir notre article), Evesa a demandé à ses loueurs de lui fournir les données sous un format que le logiciel pouvait gérer : soit en CSV, soit en EDI. Et il y a eu des erreurs au début, le temps que les interlocuteurs impliqués se mettent d’accord sur les formats.

« Par exemple, tous les loueurs n’emploient pas forcément des fichiers EDI. Sur une ou deux facturations, il a donc été nécessaire de procéder à des réajustements. Mais tout est désormais traité sans erreurs : à partir du moment où notre base de données est à jour, tout fonctionne correctement. Pour une meilleure traçabilité, nous ajoutons manuellement toutes les déclarations de sinistre et les contraventions », détaille Claudia Almeida, la gestionnaire du parc automobile.

Une sinistralité en recul de 40 %

Claudia Almeida, gestionnaire du parc automobile d'Evesa
Claudia Almeida, gestionnaire du parc automobile d’Evesa

Grâce au logiciel SIP2, Evesa est maintenant en mesure de mener des analyses sur sa sinistralité avec des détails sur le type d’accident, la périodicité, etc. Ces éléments ont amené à affiner les actions pour cibler les populations les plus concernées et les périodes à risque. « Et nous avons pu baisser de 40 % le nombre de nos accidents de la route. Nous intégrons également la consommation de carburant Total en facturation électronique », complète la responsable. Dans les six mois à venir, l’entreprise a prévu de faire remonter l’ensemble des données kilométriques réelles dans le logiciel de gestion SIP2 à partir des boîtiers de géolocalisation TomTom. Une évolution qui offrira de bénéficier de données plus fiables que celles enregistrées par les conducteurs avec les cartes carburant.

« La remontée d’informations sur les kilométrages nous aidera aussi à calculer avec plus de précision le bilan carbone de la flotte. Sur les quatre dernières années, nous avons réussi à diminuer de 18 % la consommation de carburant en optimisant l’usage des véhicules et en nous équipant de modèles plus propres. La transition énergétique constitue l’autre priorité du service logistique chez Evesa, et c’est pour cela que nous sommes perpétuellement en veille auprès des différents acteurs du marché. En 2016, nous avons inauguré la première nacelle de 9 m sur un porteur Nissan e-NV200 donc 100 % électrique », relate Claudia Almeida.

Des outils pour les conducteurs

En matière d’éco-conduite, l’entreprise recherche aussi l’innovation. En 2017, Evesa a donc décidé d’équiper ses véhicules du dispositif TomTom Pro 2020. Ce boîtier propose notamment aux conducteurs d’analyser leur comportement au volant après chaque trajet, et d’obtenir une note moyenne sur plusieurs cycles de conduite. « Ils prennent alors conscience des freinages ou des virages trop brusques. Et nos conducteurs les plus sensibilisés utilisent la fonction Optidrive comme un outil personnel de challenge d’éco-conduite. Dans ce cadre, une déclaration à la CNIL a été nécessaire », ajoute Claudia Almeida.

Aujourd’hui, les accès au logiciel SIP2 sont réservés à la partie support : logistique, comptabilité et service financier. « Mais avec l’évolution du visuel de SIP2 rendu plus agréable, nous réfléchissons à ouvrir d’autres accès pour des services opérationnels », conclut Claudia Almeida.

La flotte d’Evesa en chiffres

170 équipements Le parc d’Evesa compte en moyenne 170 équipements : 44 nacelles sur des Renault Master-Trafic tronqués, 10 poids lourds (camions-grues et une nacelle de 39 m), 20 véhicules hybrides de service, 60 VU (dont 10 % en électrique) et 30 véhicules hybrides de fonction. Le parc compte aussi des matériels de type groupes électrogènes et chariots élévateurs. La majorité de la flotte est financée en location longue durée auprès de trois loueurs (Parcours, Alphabet et LeasePlan) pour les VUL et les VP, et d’Atloc pour les véhicules d’exploitation de type nacelles, poids lourds et matériels.

PARTAGER SUR