Des FàP pour les diesel et essence à injection directe fin 2017

Avec RDE Act 3, les États membres de l’UE imposent les filtres à particules (FàP) et durcissent le contrôle des émissions.

1543
Des FàP pour les diesel et essence à injection directe fin 2017

Le 20 décembre dernier, les États membres de l’Union Européenne, réunis au sein du Comité technique des véhicules motorisés, ont voté à une large majorité pour la troisième phase de mesures de réduction des émissions de particules par les moteurs.

Réunies sous le nom de RDE Act 3, ces mesures prévoient l’équipement en filtres à particules pour l’ensemble des véhicules à injection directe, diesel et essence. Les tests qui détermineront les quantités d’émissions pour les modèles équipés seront menés en conditions réelles, précise la Commission européenne. Ils incluront notamment l’indication du niveau des émissions sur des véhicules qui démarrent à froid, pour de courts trajets urbains. Les résultats devront être clairement indiqués par les constructeurs sur les certificats de conformité de leurs véhicules, demande également la Commission.

Pour ces mesures, Bruxelles a fixé comme calendrier septembre 2017 pour tous les nouveaux modèles, et septembre 2018 pour l’ensemble des nouveaux véhicules sortis d’usine. Pour RDE Act 4 qui suivra en 2017, la Commission a annoncé, à l’occasion de ce vote, « d’autres dispositions » sur les contrôles des véhicules déjà en circulation, ainsi que le renforcement de l’indépendance des centres de tests des émissions des véhicules.

PARTAGER SUR