Faurecia mise sur le composite pour les réservoirs à hydrogène

Faurecia veut développer des réservoirs d’hydrogène haute pression les plus légers possibles pour équiper les véhicules électriques, via un partenariat avec Stelia Aerospace Composites.

1340
Faurecia composite fibre de carbone pour réservoir à hydrogène

L’équipementier Faurecia a acquis des droits d’accès exclusif sur la propriété intellectuelle et le savoir-faire industriel du spécialiste européen des produits composite Stelia Aerospace Composites. L’objectif : concevoir des réservoirs d’hydrogène en composite de fibre de carbone les plus légers possibles et capables de résister à une pression de 700 bars.

Cette acquisition s’inscrit dans la stratégie du groupe qui cherche à accélérer son offre dans les pièces structurelles et semi-structurelles en composite. Faurecia s’est également associé en 2016 avec la société d’ingénierie française Ad-Venta. Cette dernière a mis au point une vanne capable de gérer en une seule étape la réduction de pression du réservoir de 700 à 10 bars, ce qui facilite l’approvisionnement de la pile à combustible.

Faurecia estime que 5 millions de véhicules à PAC pourraient être en production d’ici moins de vingt ans. « Faurecia a l’ambition de devenir un leader dans la technologie de la pile à combustible, a déclaré Patrick Koller, directeur général de la société. Étant donné son autonomie accrue et son temps de recharge rapide, nous croyons fortement en cette nouvelle énergie alternative. En outre, des unités autonomes locales de production d’hydrogène pourront également être développées d’une façon durable. »

Vous aimez cet article ? Recevez chaque mardi notre newsletter