FCC Medio Ambiente commande dix BOM Irizar ie truck

Convaincu par les BOM Irizar ie truck hybrides électriques-GNV ou électriques, le spécialiste de la construction et des services urbains FCC Medio Ambiente en a commandé dix exemplaires.
3203
FCC Irizar ie truck
Bien que la traction et la collecte soient électriques, l’ie Truck d’Irizar peut accomplir trois tournées sans recharge.

L’espagnol FCC Medio Ambiente a été séduit par les performances de la benne à ordures ménagères (BOM) Irizar ie truck dans quinze villes européennes. « Ce camion a été conçu sur mesure pour FCC. Nous l’approuvons à 100 %. Il répond en effet à nos attentes de réduction des émissions atmosphériques et sonores, déclare Antonio Bravo, chef du département mécanique de FCC. Il n’existe sur le marché aucun camion doté de ses caractéristiques. Nous avons testé le modèle électro-hybride au gaz. Bien que la traction et la collecte fonctionnent à l’électricité, il effectue trois tournées sans recharger. »

Une autonomie rallongée par le prolongateur de gaz

Cet Irizar ie truck existe en 10,5 t à 2 essieux (4×2) ou en 18 t à 3 essieux (6×2). Chaque modèle peut se décliner en 100 % électrique ou en hybride électrique + GNV. Les deux véhicules possèdent une batterie de 340 kWh, soit une autonomie de 250 km. Distance que prolonge le moteur au gaz ou l’énergie cinétique captée par le générateur d’énergie. Irizar produit aussi les batteries et des systèmes de recharge à 150 kWh. Les deux camions se rechargent donc soit par prise combo, soit par pantographe de toit ou de sol. Avec un moteur électrique de 160 kW, le modèle 10,5 t « fait le plein » en deux heures. Le 18 t, avec un moteur de 240 kW, a besoin de trois heures.

L’autonomie de 250 km est prolongée par les bonbonnes de gaz du prolongateur d’énergie, positionnées sur le châssis ou le côté.

Pour FFC, des Irizar ie trucks plus cher à l’achat

Pour mi-2022, FCC a commandé dix Irizar ie trucks « en 10,5 t et 18 t, soit 100 % électriques, soit électriques-hybrides au gaz, selon les besoins des services des collectivités locales et le prix auquel nous les proposerons, poursuit Antonio Bravo. L’ie Truck est plus cher à l’achat qu’un thermique, mais bon marché en exploitation et en maintenance. » Selon Irizar, ce coût d’exploitation compétitif tient au fait que l’ie truck « comporte moins de composants mécaniques et consomme 75 % d’énergie de moins que les thermiques. » Polyvalent, l’ie Truck s’adapte au transport de marchandises générales, de produits frigorifiques ou de matériaux pour le BTP. Irizar prévoit d’ailleurs un modèle à 4 essieux pour le transport lourd.

Aérodynamique et moins mécanique, l’ie Truck consomme 75 % de moins que les thermiques.
L’ie Truck existera en trois modèles de 10,5 t, 18 t et plus pour le fret et le BTP.
PARTAGER SUR