Feroway : des quotas impossibles à respecter

Pour Feroway, marque de sécurité ferroviaire d’ETF Services, passer aux électrons n’a rien de simple. Du fait de leur activité, les agents de la société roulent en effet sur de longues distances pour se rendre sur plusieurs chantiers ferroviaires. Ce qui complexifie les possibilités d’électrification. Et rend donc impossible le respect de la LOM.
- Magazine N°276
1494
Feroway Flottes
Stéphane Peltier, responsable matériels, Feroway

« À part pour les personnels de l’encadrement qui travaillent surtout dans les bureaux et qui vont de temps en temps sur le terrain, nous ne pourrons pas électrifier la flotte. Nous ne pouvons pas respecter les quotas de la LOM », constate d’emblée Stéphane Peltier, responsable matériels de Feroway. De fait, si cette entreprise impose des véhicules électriques à ses agents, ils ne pourront plus travailler. Aujourd’hui, il semble donc ne pas y avoir de solution. « Ce n’est pas que nous ne voulons pas mais ce n’est concrètement pas possible », poursuit Stéphane Peltier. Les véhicules électriques ne sont d’ailleurs pas non plus envisagés pour...