• Mots clés connexes
  • 4x4

Fiat 4×4 Sedici

Après avoir proposé aux Bobos une Panda Cross à 17 250 € (!) la firme de Turin entend démocratiser le tout terrain. Spacieux et correctement présenté, il offre de petites aptitudes 4X4 pour un prix décent, avec un inédit chez Fiat : la garantie portée à 3 ans.

- Magazine N°120
555

C’est mathématique : 4X4=16 ! Ne cherchez plus, Sedici veut dire seize en italien. Si l’opération est relativement simple, l’équation marketing est tout aussi aisée. Le marché du 4X4 s’est multiplié par 300 % en 10 ans. Et pour le gros des ventes, il s’agit de véhicules entre 30 000 et 70 000 €. Après avoir donné un coup de jeune à son best-seller, la Panda, dans le marché des micro- 4X4, Fiat s’engouffre aujourd’hui dans la brèche inoccupée des petits SUV, entre 15 000 et 25 000 €, en offrant une alternative originale à la clientèle des Mégane et des 307.

Grâce à sa silhouette compacte, circuler et se garer en ville est très aisé. 30 cm de moins que le Toyota Rav 4 et 22 cm de moins que le Tucson de Hyundai, long comme une 207 et haut comme un Scénic, le Sedici mise sur un physique avantageux. Des yeux bridés dessinés par Giugiaro, des roues jetées aux 4 coins et un arrière confortable lui donnent un physique sympathique. Livré uniquement en carrosserie 4 portes, il adopte le look surélevé des 4X4 avec des barres de toit et singe ses pairs avec des protections latérales façon baroudeur et des boucliers intégrant des sabots de protection…plastifiés ! A défaut de sortir des ornières, c’est ce qu’il faut pour sortir du lot.

Viscocoupleur

Reste que si la voiture est aguicheuse, elle est aussi une honnête travailleuse. Le Sedici possède une transmission intégrale non permanente qui se commande via un bouton placé entre les deux sièges avant. En condition normale, l’Italienne est une simple traction avant offrant un comportement routier serein grâce à un roulis bien contenu. C’est aussi le mode idéal pour une moindre consommation. En mode Lock elle devient un tout-chemin efficace avec un blocage 50/50 de la répartition du couple entre les deux essieux en dessous de 60km/h. Enfin la position Auto détecte seule les précarités de l’adhérence pour enclencher les quatre roues motrices. En cas de patinage des roues avant, une partie du couple se reporte sur l’arrière. Si cette solution est idéale pour aller à la montagne ou sortir d’un mauvais chemin, la garde au sol limitée de la voiture et l’absence d’une gamme de vitesse courte lui interdisent de s’aventurer sur des terrains cassants.

Equipement complet

A l’intérieur, l’habitacle privilégie l’espace habitable pour les passagers. En contrepartie, le volume du coffre est plutôt limité (270 litres) mais la banquette et les assises sont rabattables sur le mode 2/3-1/3. L’installation est correcte, légèrement surélevée et la position de conduite est digne d’une berline. L’environnement inspire la qualité. Si, au toucher, les plastiques de la planche de bord sont durs, l’assemblage est au contraire remarquable et le design flatteur. Deux niveaux de finition sont proposés : Dynamic et Emotion. La climatisation est de série et tous les modèles reçoivent le freinage avec antiblocage et répartiteur électronique. La différence se fait essentiellement au niveau de la cosmétique avec des barres de toit chromée et des jantes alu pour la version supérieure qui récupère au passage des commandes de la radio au volant, une clim automatique, un siège conducteur réglable en hauteur ainsi qu’un volant cuir (+ 1 300 €).

Moteur bruyant

Si le moteur essence,1. 6 16v de 107 ch est relativement discret, le 1. 9 JTD qui devrait constituer 95 % des ventes est plus présent. Développant 120 ch et 280 Nm à 2 000 tr/min, ce moteur qui équipe déjà de nombreux modèles du groupe bénéficie d’un filtre à particules. Ici il se montre nettement plus bruyant que sur la Fiat Croma, notamment au ralenti. Même constat en accélération où l’insonorisation laisse passer des décibels disgracieux. Heureusement, à allure stabilisée, le Sedici se montre plutôt silencieux. Il autorise des performances correctes pour une consommation mixte de 6,6 l/100 km.

Reste à savoir pourquoi l’acheteur potentiel ira chez Fiat plutôt que chez Suzuki où le même modèle (baptisé SX4) coûte en gros 1 200 € de moins. La marque de Turin compte sur l’excellente couverture de son réseau français pour faire la différence. Le problème se posera toutefois pour les vendeurs de 8 concessions qui portent les deux enseignes…Mais Fiat a pensé à la cannibalisation et s’aligne pour la première fois sur son concurrent direct en proposant aussi 3 ans de garantie. Dernière précision, Fiat lancera en 2007 la déclinaison 2 roues motrices, année qui sera marquée par le lancement d’un 3ème clone de l’auto typé haut de gamme par l’équipement et les prix, sous le label Lancia.

PARTAGER SUR