Fiat 500 : coup de jeune

Huit ans d’âge et pas une ride, difficile pour la 500 de se renouveler. Pourtant, des artifices la remettent en piste pour quelques années encore.

429
Fiat 500 : coup de jeune

Née à l’été 2007, la 500 a droit à une révision plus profonde qu’elle ne le laisse paraître. Son subtil lifting se porte sur les phares avant redessinés incorporant les feux diurnes à LED ; à l’arrière, la « signature lumineuse » imite la récente Mini. Mais ici, les designers ont osé un cerclage lumineux autour de la tôle peinte, une première assez intéressante. La face avant a aussi droit à une calandre à double barrette chromée et des picots en inox. Bref, avec ce regard et un sourire neuf, la 500 cache bien ses rides.

Dans l’habitacle, le petit écran tactile est livré en série alors que les commandes et boutons d’un plastique plus valorisant proviennent de la 500X. Délicate attention : les appuie-tête se font plus souples et l’insonorisation des passages de roue a été retravaillée.

Confort en hausse

Lors des essais, nous avons effectivement observé une meilleure filtration des remontées sonores des pneumatiques ainsi que, plus notable, un meilleur amortissement grâce à des suspensions recalibrées. Plus souple, plus moelleux et plus prévenant pour les passagers, on peut enfin envisager de conduire relaxé.

Si un nouveau 1.3 Multijet diesel de 95 ch est prévu d’ici la fin de l’année (3.4 l et 89 g de CO2), son prix élevé ne devrait pas faire le gros des ventes, y compris en entreprises. D’autant plus que le petit 1.2 l essence de 69 ch essayé ici suffit très largement pour évoluer en ville ou sur voies rapides, tout en offrant une souplesse et un silence de fonctionnement très agréables. Son imminente version Eco prévue cet automne avec Stop&Start fait même des miracles de sobriété à 4,3 l/100 km et 99 g (prix non disponible). En revanche, nous ne sommes toujours pas convaincu par le 0.9 TwinAir de 85 ch, montant trop vite au rupteur et sans performances flagrantes.

Celle qui a sauvé Fiat peut donc envisager une seconde carrière et conserver sa première place sur le podium des ventes en Europe sur son segment et la seconde marche dans l’Hexagone derrière la Renault Twingo.

Notre avis

BIEN

Restylage réussi • Nouvelle suspension confortable • 1.2 l 69 ch suffisant et agréable

À REVOIR

Position de conduite toujours inconfortable • 0.9 TwinAir toujours peu convaincant • Prix à la hausse

Fiat 500 1.2 l/1.2 l Eco

Moteur (cm3)

1 242

Puissance/couple (ch/Nm)

69/102

Boîte de vitesses/transmission

5 rapports manuelle (robotisée en option)

Conso. mixte (l/100 km)

4,9/4,3

Émissions de CO2 (g/km)

115/99

Vitesse maxi (km/h)

160

0 à 100 km/h (s)

12,9

Poids à vide (kg)

895

Coffre (l)

185/550

L x l x h (mm)

3 571 × 1 627 × 1 488

À partir de (€ TTC)

12 490