Fiat 500 L : toujours décalée

Restylée pour ses cinq ans, la Fiat 500 L reste le plus compétitif des monospaces compacts. Mais avec quelques points à améliorer.

- Magazine N°231
2636

La Fiat 500 L se refait une beauté afin de mieux séduire une clientèle en quête d’habitabilité géante à prix serré. Les différences cosmétiques portent surtout sur la face avant qui adopte le style de la 500 X : « double moustache », ajouts de baguettes chromées et, surtout, calandre inférieure à picots eux aussi chromés. L’ensemble se veut plus souriant et « premium », c’est réussi et cela fait oublier le design sans lignes fortes du profil ou de l’arrière.

À l’intérieur, la planche de bord et la console centrale sont elles aussi redessinées pour plus de praticité, alors que le volant redevient rond et non plus à méplat. Dans l’ensemble, l’ambiance se modernise mais la qualité des plastiques reste insuffisante (aspect mat et rêche au toucher, ébarbage moyen, bruit dégagé sonnant creux, etc.), tout comme celle de l’assemblage. Avec par exemple la plaque de mousse insonorisante au niveau du réglage du volant. Pourtant, Fiat assure que 40 % des pièces ont été modifiées… pas celles-ci en tout cas !

En tout état de cause, on retrouve la plate-forme de la 500 L et son châssis réglé pour un bon confort des suspensions mais pas un comportement dynamique de sportive. Cette voiture se conduit tranquillement et son objectif premier demeure de bien transporter une petite famille en toute sécurité, avec un coffre de 455 à 1 480 l pour 4,38 m de longueur hors tout.

Les motorisations sont intégralement reconduites mais mises à la norme Euro 6. On retrouve le 1.3 turbodiesel de 95 ch et 200 Nm, qui développe un bon agrément de conduite en usage urbain ou périurbain. Mais il se montrera plus limité en charge sur autoroute ou long parcours (vitesse maximale de 171 km/h, 0 à 100 km/h en 13,9 s). Sous les 1 500 tr/min, sa capacité de relance se fait un peu insuffisante mais il a pour lui sa grande sobriété à 5,6 l/100 km selon nos essais, 4,1 l en cycle mixte homologué et 107 g/km de CO2 (23 590 euros TTC en Lounge Business, soit + 100 euros d’augmentation). Le 1.6 turbodiesel de 120 ch et 320 Nm reste plus recommandable (4,2 l et 112 g) mais nécessite 1 000 euros supplémentaires.

Valeurs futures
Fiat 500L 1.3 Multijet 16 V 95 ch S/S Lounge Business PM Bicolor 500L 1.6 Multijet 16 V 120 ch S/S Lounge Business PM Bicolor
Énergie Diesel Diesel
Boîte de vitesses Manuelle Manuelle
Carrosserie Monospace Monospace
Cylindrée (cm3) 1 248 1 598
CO2 (g/km) 107 112
Ch din 95 120
Prix neuf TTC (€) 24 030 25 030
Mois 42 42
Km total 100 000 100 000
Valeur reprise TTC (€) 9 444 9 838
Valeur reprise 39,3 % 39,3 %
Valeur vente TTC (€) 11 124 11 587
Valeur vente 46,3 % 46,3 %

Source : Forecast Autovista, août 2017.

Notre avis

PLUS
Habitabilité généreuse • Confort des suspensions • Prix compétitifs


MOINS
Finition • Design sans ligne de force • Diesel 95 ch limité