GoMore lance une offre de LLD et de LOA aux particuliers

En partenariat avec BNP Paribas, GoMore ajoute à ses services d’autopartage et de covoiturage la possibilité pour les automobilistes de souscrire à des offres de LLD et de LOA.

Des véhicules de pompiers mis aux enchères par le SDIS

Le Service départemental d’Incendie (SDIS) de l’Oise vend certains des véhicules de sa flotte. Les véhicules en question sont ceux qui ne « ne sont...

Patrice Vagnet, ville de Chamonix-Mont-Blanc : « Remplacer des véhicules diesel »

À Chamonix (74), les dix véhicules électriques se sont substitués à des diesel. Une intégration qui doit s’accommoder des conditions locales : déclivité et températures basses en hiver.

LLD : + 6,8 % de croissance au premier trimestre 2018

143 665 véhicules ont été immatriculés en LLD au premier trimestre 2018, soit 63,4 % du marché des flottes d’entreprise, selon les chiffres du Sesamlld, ex SNLVLD.

Yoann Taitz, Autovista France : « Un marché du VO électrique difficile à...

Trois questions à Yoann Taitz, directeur des opérations chez le spécialiste de l’information automobile Autovista France.

Avis d’expert – Vincent Vauchel, Infinite Automobiles : « Difficile de revendre de...

Infinite Automobiles achète des VO auprès des banques pour les revendre sur le marché VO avec, de temps en temps, des véhicules électriques et hybrides. Premier bilan.

VO électriques : une seconde vie encore incertaine

Jusqu’à présent, les volumes des ventes de véhicules d’occasion électriques restaient trop confidentiels pour en tirer des enseignements fiables. Pour appréhender ce marché, 2018 fait figure d’année zéro et devrait permettre de mieux anticiper l’évolution des valeurs résiduelles. Mais il faudra attendre quelques années avant que ce marché ne se normalise.

Giboire : Le véhicule électrique succède aux IK

Le réseau breton d’agences immobilières Giboire a intégré des véhicules électriques dès 2014. Une intégration réussie et qui se poursuit avec une progression de la taille du parc à six véhicules électriques à l’heure actuelle, proposés en autopartage aux salariés. Des voitures électriques qui ont aussi remplacé le système des indemnités kilométriques.

Location longue durée : le courant passe

Alors qu’entreprises et collectivités s’intéressent de plus en plus aux véhicules électriques, les loueurs longue durée jouent la carte de l’accompagnement. Avec pour objectif de bien définir en amont les usages de l’électrique, ses avantages et ses limites. Sans négliger non plus la rentabilité économique de ces modèles et leur apport en termes d’image.

AlphaRent : la LCD et LMD par Alphabet

Alphabet propose désormais ses offres de location de moins de 24 mois, soit la location courte et moyenne durée, sous la marque AlphaRent.

Financement : le deux-roues multimodal

En adéquation avec les besoins des entreprises, plus particulièrement pour les trajets urbains, les deux-roues se font une place au sein des flottes. Et la progression de leur utilisation encourage les différents prestataires à élaborer de nouvelles offres de financement où l’ensemble des moyens de transport se combinent dans une offre unique de mobilité.

Arval Smart : la transition énergétique pour les flottes

Avec Smart, le loueur Arval propose un plan en cinq étapes pour accompagner les entreprises dans la réalisation de leurs objectifs environnementaux.

Yooliz : un comparateur de financements pour les flottes

Une nouvelle plate-forme dénommée yooliz.com propose aux gestionnaires de flotte de comparer les offres de financements.

Location courte durée : mobilité numérique

Dans un secteur très concurrentiel, les loueurs de courte durée réinventent leur métier en élargissant leurs domaines d’intervention à d’autres services de mobilité comme l’autopartage, le convoyage ou encore la télématique. Cette révolution s’accompagne d’une marche forcée vers la digitalisation pour promouvoir le libre-service auprès des clients.

Des véhicules sans permis en courte et moyenne durée

Rent a Car s’est associé à Aixam-Mega pour commercialiser des solutions de courte ou de moyenne durée de véhicules sans permis. Sous le nom d’Aixam by Rent a Car, cette formule répond aux besoins ponctuels de mobilité des personnes qui n’ont pas le permis B ou de celles dont le permis a été invalidé ou provisoirement suspendu.

Une offre toujours plus large de véhicules

La flotte d’Arval Moyenne Durée compte 7 000 véhicules, avec des VP et des VUL de tous les types : plus de vingt segments y sont représentés.

Benjamin Gouyon, IFMG : « La LMD répond aux besoins immédiats de...

Spécialiste des forces de vente supplétives, IFMG s’appuie toujours plus sur la moyenne durée pour des besoins liés à des missions temporaires, aux côtés des 550 véhicules en LLD.

Alfredo Malonda, Afflelou : « Une alternative à l’achat et à la...

Pour le spécialiste de l’optique Afflelou à la tête d’une quarantaine de véhicules en achat, la moyenne durée offre d’équiper en véhicules les nouveaux salariés, en évitant le recours à la LCD.

Location moyenne durée : la carte de la flexibilité

Moins coûteuse que la courte durée et plus souple que la longue durée, la location moyenne durée répond aux besoins ponctuels ou saisonniers des entreprises. Mais les spécialistes de la LMD veulent aller plus loin en alignant notamment des gammes élargies de véhicules, mais aussi des contrats toujours plus flexibles et des services multiples.

Une offre de LLD « tout en 1 » commercialisée par...

L’assureur Axa et le loueur ALD Automotive proposent une offre « tout en 1 », incluant assurance et location de véhicules.

Sixt se tourne vers l’international

Le loueur Sixt a repositionné son offre pour ses clients dotés de flottes transfrontalières.

Le SNLVLD devient Sesamlld

Pour ses 40 ans, le syndicat national des loueurs de véhicules longue durée (SNLVLD) change de nom et devient le syndicat des entreprises des services automobiles LLD et des mobilités, alias Sesam lld.

Initial BV renforce sa flotte aux Pays-Bas

La filiale Initial BV de l’anglais Rentokil fait de nouveau appel à Fraikin Benelux pour étoffer son parc.

Parcours à la rencontre des gestionnaires de flotte

Le loueur Parcours a démarré à Nantes le 7 juin un road-show national sur le thème de la transition énergétique.

Rendez-vous contradictoire : les pour et les contre

Lors de la restitution d’un véhicule, l’entreprise cliente peut demander un rendez-vous contradictoire et être présente dans le cadre de l’expertise. Avec des avantages pour la transparence des processus et un conducteur qui se trouve placé face à ses responsabilités. Mais aussi quelques inconvénients en matière d’organisation pour le client.

Et l’autopartage ?

Depuis décembre 2017, l’autopartage a été mis en place par le cabinet de recrutement PageGroup France.

Le transfert de conducteur pour éviter la restitution anticipée

Pour Bertrand Durand de la société d’expertise Macadam, le transfert de conducteur est une solution d’avenir.

Bien choisir ses équipements

Certains choix peuvent faire grimper la facture de la restitution. Les jantes en alliage peuvent coûter de 500 euros en moyenne à 2 000 euros sur une Audi, rappelle Jean-Pierre Carrot pour le spécialiste de la gestion des restitutions Easyback.

Attention aux jantes et aux pare-chocs !

les dommages les plus fréquents à la restitution concernent les jantes et les pare-chocs, selon les différents prestataires.

Faut-il souscrire une assurance restitution ?

L’assurance restitution a fait son apparition pour limiter les sorties de trésorerie liées aux frais de dépréciation des véhicules.

La restitution en mode numérique

La dématérialisation touche aussi la restitution et les prestataires proposent de nouveaux outils numériques pour en faciliter la gestion.

Christophe Isaac, PageGroup France : « La facture du loueur est analysée »

Le cabinet de recrutement PageGroup France a un processus bien organisé afin de limiter au maximum les frais supplémentaires lors de la restitution de ses 460 VP.

Philippe Thomas, Bec Construction Provence : « Tous les véhicules sont remis en...

L’entreprise de BTP Bec Construction Provence, filiale du Groupe Fayat, fait remettre en état ses véhicules avant restitution afin de mieux en maîtriser les coûts de réparation.

Restitution : les bonnes pratiques

Il n’y a pas de solution miracle pour échapper aux frais de restitution. Avant tout, il est nécessaire de bien connaître son parc, ses conducteurs et leurs usages pour choisir les solutions les plus adaptées. Et celles-ci impliquent un investissement en temps et en argent. Tour d’horizon des bonnes pratiques pour éviter les mauvaises surprises.

15 jours d’essais gratuits de véhicules propres chez ALD

Le loueur ALD Automotive va proposer pendant un an aux entreprises la possibilité d’essayer des véhicules propres, en l’occurrence des Toyota Yaris et des Renault Zoé.

Motul veut étendre le réseau d’agences d’envi2rouler

Le fabricant d’huile pour deux-roues Motul lance un partenariat avec envie2rouler. La jeune pousse propose un service de location de motos ou de scooters...

Jérémy Hélouard, Gloire Sécurité Incendie (GSI) : « La LLD est plus...

Fin 2017, le spécialiste de l’installation et de la maintenance en sécurité incendie GSI a décidé de tester la LLD sur quatre VUL. Objectif : simplifier l’entretien et la revente des véhicules.

Franck Pronost, infirmier libéral : « J’ai décidé de tester l’électrique »

Depuis septembre 2017, Franck Pronost, infirmier libéral basé en Eure-et-Loir (28), recourt à une Nissan Leaf 100 % électrique en location longue durée pour réaliser ses tournées.

Financement : les TPE-PME dans le viseur des loueurs

Lorsque l’on évoque les flottes des TPE-PME, difficile d’éviter la question du mode de financement, entre achat et location longue durée. Cibles privilégiées des acteurs de la gestion de parc depuis quelques années, les TPE-PME sont de plus en plus sollicitées par les loueurs. Et elles sont également de plus en plus nombreuses à se mettre à la location.

ALD en marque blanche pour Mazda aux Pays-Bas

Après l’Espagne et l’Italie, c’est aux Pays-Bas que le constructeur japonais Mazda a fait appel à ALD Automotive pour fournir des services de location...

Laurent Zerafa, DHL France : « Des négociations tripartites pour optimiser les...

À la tête 650 VUL en LLD et de 750 VP de fonction en France, le transporteur DHL ne recourt pas systématiquement aux offres de ses trois loueurs pour la gestion de sa flotte.

LLD : DongFeng et PSA se lancent en Chine

Les constructeurs chinois et français vont créer une nouvelle coentreprise destinée cette fois à la location longue durée des véhicules Peugeot, Citroën et DS en Chine.

Frédéric Durant, directeur des ventes, Volkswagen Véhicules Utilitaires

« En 2017, la dynamique économique a été très porteuse pour le marché du VU, et ce malgré les échéances électorales : la barre des 400 000 VUL a été franchie pour la première fois, à 405 306 unités, soit une progression de 10 %. Le dernier pic datait de 2008 avec 398 000 unités, contre un creux de 320 000 unités en 2013. Sur la période de 2013 à 2017, Volkswagen Véhicules Utilitaires a enregistré une croissance de 46 % dans un marché à + 26 %.

Olivier Dupont, chef du service ventes aux entreprises, Volkswagen

« En 2017, nous avons livré 43 500 VP aux clients flottes, contre 41 500 en 2016, soit une croissance de 5 %. Ces chiffres ont notamment été portés par nos nouveautés : le Tiguan (+ 62 % sur tous les canaux), la Polo ancienne et nouvelle versions (+ 6 %) et la Golf restée stable sur un segment très disputé.

Stéphane Magnin, directeur de l’activité automobile, Suzuki

« En 2017, toutes clientèles confondues, nous avons vendu 25 000 véhicules dont 77 % à destination des particuliers. Sur ce total, 400 véhicules ont été commercialisés par le biais de la location longue durée en forte progression, et 650 l’ont été auprès de sociétés, soit un total de 1 050 véhicules.

Thomas Lainé, responsable des ventes flottes et sociétés, Skoda

« Pour Skoda, 2017 a constitué une bonne année : hors LCD, nous avons enregistré 10 419 commandes auprès des flottes, contre 8 563 en 2016, et nous avons réalisé 8 700 livraisons contre 8 200 en 2016.

François Lahrer, chef de service ventes entreprises et VO, Seat France

« 2017 a constitué une bonne année pour les flottes chez Seat : nous avons enregistré hors LCD 5 165 commandes et effectué 4 672 livraisons contre 4 244 en 2016, soit une progression de 11 %. Ces chiffres ont notamment été tirés par l’Ateca qui a généré 40 % de ces livraisons.

Nathalie Davenne, responsable des ventes sociétés, Volvo

« Avec 571 577 véhicules vendus dans le monde, Volvo a de nouveau battu un record en 2017. En France, nous avons immatriculé 16 219 modèles, soit une progression de 12 % des commandes.

Hugues de Laage de Meux, directeur, PSA Corporate Sales France

« 2017 constitué une bonne année pour le marché B to B dans sa globalité avec une croissance des immatriculations de 7,1 % pour les VP et 6,9% pour les VU.

Bernard Loire, directeur général, Nissan West Europe

« Nous avons atteint un record de ventes en 2017 en France avec 81 600 immatriculations (VP + VU) sur le marché global. Du côté des flottes, nous avons immatriculé 19 000 véhicules l’an passé, contre 21 500 en 2016.

En utilisant notre site, vous consentez à l'utilisation des cookies.

Ils nous permettent notamment de vous proposer la personnalisation de contenu, des publicités ciblées en fonction de vos centres d’intérêt, de réaliser des statistiques afin d’améliorer l’ergonomie, la navigation et les contenus éditoriaux.

Cependant, vous pouvez à tout moment choisir de désactiver une partie de ces cookies en suivant les instructions fournies sur la page Politique de confidentialité.