Fiscalité 2017 : le CO2 encore et toujours

La loi de finance 2017 a bousculé la fiscalité des flottes. L’ensemble des barèmes a évolué, du bonus au plafond d’amortissement. Bilan : le diesel perd ses avantages, l’essence gagne du terrain, l’hybride continue de tomber en disgrâce. En résumé, les véhicules « à faibles émissions » restent au cœur d’une stratégie de verdissement du parc automobile.

- Magazine N°225
6398
_Denys_Prykhodov_99006179

Janvier 2017 a entériné le déclin du diesel en France. Entre « dieselgates » et pics de pollution, les ventes de diesel neufs, tous marchés confondus, ont glissé sous la barre des 50 % pour la première fois depuis les années 2000, tandis que l’entrée en vigueur de la loi finance 2017 a encore durci les règles pour limiter l’achat de modèles polluants.

Dans ce cadre, la mesure phare reste l’instauration d’une déductibilité progressive de la TVA sur l’essence, qui marque un tournant pour les entreprises. Selon les chiffres de l’OVE (Observatoire du véhicule d’entreprise, Arval), le diesel est demeuré majoritaire dans les flottes en 2016, avec...

PARTAGER SUR