Flotte de l’État : un parc au régime minceur

Auto-partage, location courte et moyenne durée, assurance, remontées de données : si l’État a largement entamé la rationalisation des 62 000 véhicules de son parc, il ne néglige aucun levier pour aller encore plus loin. Sans oublier de verdir cette flotte : au rythme actuel, elle devrait inclure 2 000 véhicules hybrides et électriques fin 2014.

- Magazine N°194
659
Flotte de l’État : un parc au régime minceur

L’année 2013, pour la flotte de l’État, restera celle de l’intégration de l’électrique et de l’hybride. « L’objectif était d’y consacrer 25 % de nos achats et l’engagement sur 2013 portait sur un peu plus de 700 véhicules propres. Au final, nous devrions en acquérir plus de 1 000, constate Jean-Pierre Sivignon. Nous avions prévu une pénalité de 10 000 euros pour les services qui n’atteindraient pas le seuil ; je me réjouis de ne pas avoir à l’appliquer », complète le chef de la mission interministérielle chargée du parc automobile de l’État. à noter que pour 2014, la cible devrait être identique, voire un peu supérieure.

Cette mesure...

PARTAGER SUR