Publi-Communiqué

Une flotte plus écologique

Parmi les données, les boîtiers embarqués sont aussi capables d’enregistrer et de transmettre les paramètres de conduite.

859
Une flotte plus écologique

Accélérations, freinages, vitesse, arrêts moteur tournant, consommation : la télématique suit de multiples indicateurs qui révèlent le style de conduite, du plus calme au plus nerveux.

À partir de ces informations, les prestataires ont développé des applications pour promouvoir l’éco-conduite auprès des conducteurs. Grâce à une infographie à la lisibilité optimale, ces derniers peuvent obtenir un diagnostic sur leur comportement, bénéficier de conseils sur mesure, se corriger par eux-mêmes et mesurer leurs progrès au fil du temps. Une démarche très motivante.

De son côté, l’entreprise peut identifier certains conducteurs plus à risques, concentrer ses efforts sur eux et agir avec davantage d’efficacité en les formant à l’éco-conduite. D-MAX, société de déménagement, a recouru aux données de la télématique pour lancer un challenge interne qui, chaque mois, récompense le conducteur qui affiche la consommation la plus faible et le comportement le plus éco-responsable. Bilan : la télématique a contribué à réduire la consommation de 5 à 12 % en un an.

Au-delà de l’éco-conduite, la télématique se veut par essence une technologie verte. Par une meilleure organisation des déplacements, elle diminue le nombre de kilomètres, limite les temps de trajet et fait baisser les consommations et les émissions de gaz à effet de serre et de polluants locaux. Un argument auquel les conducteurs ne peuvent qu’être sensibles.

PARTAGER SUR