Ministère de l’intérieur : verdir, rajeunir et réduire

Le ministère de l’intérieur veut limiter le vieillissement de ses parcs. En 2021 et 2022, un véhicule sur quatre sera ainsi changé sur les 62 000 de la flotte de la Police et de la Gendarmerie nationales. En parallèle, le ministère cherche à limiter le nombre de ses véhicules, tout en promouvant en interne les différentes formes de mobilité durable.
- Magazine N°267
6485
Fin 2020, le ministère de l’intérieur attendait la livraison de 1 263 Peugeot 5008 à destination de la Police et de la Gendarmerie nationales. Le cahier des charges précisait la volonté de s’équiper d’un véhicule fabriqué en France.
Fin 2020, le ministère de l’intérieur attendait la livraison de 1 263 Peugeot 5008 à destination de la Police et de la Gendarmerie nationales. Le cahier des charges précisait la volonté de s’équiper d’un véhicule fabriqué en France.

Le ministère de l’intérieur gère le plus grand parc français, soit une flotte de 12 000 véhicules pour l’administration territoriale d’État (préfectures, directions régionales des ministères, directions départementales interministérielles), et 62 000 véhicules pour les forces de sécurité intérieure (Gendarmerie et Police nationales, Sécurité civile).

Agnès Brottes, référente ministérielle mobilité au sein du bureau de la stratégie et de la performance des achats, Ministère de l'Intérieur
Agnès Brottes, référente ministérielle mobilité au sein du bureau de la stratégie et de la performance des achats, Ministère de l’Intérieur

Un parc presque entièrement en acquisition, « à l’exception d’expérimentations en LLD pour des véhicules électriques employés tant pour des missions...