Les flottes en 2020 : cinq pistes à suivre

Pour réduire les coûts d’une flotte, les recettes sont connues mais il n’est pas inutile de les rappeler. Entre la réflexion sur le panel des fournisseurs, la diminution du nombre de véhicules ou encore la formation des conducteurs, toutes les idées sont bonnes. Sans oublier que le travail sur les coûts rime plus que jamais avec le verdissement des véhicules.

- Magazine N°214
2294
La mairie de Cannes a déjà réduit sa flotte de 600 véhicules en 2014 à 450 véhicules actuellement. Un objectif maintenu pour les années à venir, notamment grâce au recours à l’autopartage.

1. Louer moins cher

Alors que nombre de leviers ont déjà été actionnés pour optimiser les coûts, des entreprises tentent de limiter la note du loueur en faisant jouer la concurrence. Une démarche particulièrement valable lorsqu’un seul prestataire est référencé. « Nous menons une étude en vue d’intégrer un second loueur, illustre Stéphane Belair, responsable de l’environnement du travail chez Dentsu Aegis Network France, une agence de communication. C’est bien d’instaurer un peu de compétitivité », estime ce responsable à la tête de 102 véhicules, tous des VP.

Un ou deux loueurs ?

Réflexion similaire pour Mélaine Pouchain chez Metro France...

PARTAGER SUR