59 % des flottes européennes électrifiables selon Geotab

Le télématicien Geotab a lancé une vaste étude sur les véhicules en flotte qui pourraient basculer en 100 % électrique. Ce taux atteint 50 % en France et 59 % en Europe.
374
Flottes électrifiables Geotab

Sur la base d’une étude européenne réalisée sur 46 000 véhicules en flotte (VUL et VP), le télématicien Geotab estime que 59 % de ces véhicules pourraient être remplacés par des équivalents 100 % électriques. Cette étude s’appuie sur les remontés d’informations recueillies et anonymisées auprès de 1 300 flottes d’entreprises en 2021, dans 17 pays européens dont la France l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie ou le Royaume-Uni.

L’« audit d’électrification »

Geotab a analysé les données récoltées sur la base de son « audit d’électrification », baptisé EVSA. Un audit conçu pour déterminer les véhicules électrifiables dans une flotte, et pour suggérer les modèles à choisir. Ce choix tient compte « des modèles électriques disponibles sur le marché local et de leurs performances dans des conditions météorologiques extrêmes. Il intègre aussi la partie financière liée à l’achat de ces véhicules, indiquent les auteurs de l’étude.

Geotab : 50 % de véhicules de flotte électrifiables en France

En France plus particulièrement, l’étude relève que 50 % des véhicules de flotte sont susceptibles de passer à l’électrique. Et ces véhicules pourraient satisfaire aux attentes des entreprises en matière d’autonomie, mais aussi en termes de coût, même sans prendre en compte les aides de l’État. Et 13 % de plus pourraient être électrifiés uniquement sur des critères d’autonomie, et pas sur celui du coût. Pour cette part de véhicules, le faible kilométrage parcouru ne générerait pas une économie suffisante par rapport aux dépenses de carburant des équivalents thermiques. Cette proportion de véhicules électrifiables selon leur autonomie et leur coût atteint 69, 70 et 71 % en Allemagne, Espagne et Italie.

8 642 euros économisés par véhicule électrifié

Avec ce passage à l’électrique par rapport au thermique, l’économie moyenne potentielle d’exploitation atteindrait 8 642 euros par véhicule sur sept ans en France, sans prendre en compte les aides de l’État, avance Geotab. Et la réduction moyenne des émissions serait de 4,79 t de CO2 par véhicule, toujours dans l’Hexagone.