La trajectoire pour les flottes publiques en 2023 : électrifier et mutualiser

En 2023, comme leurs homologues du secteur privé, les flottes publiques vont devoir intensifier leur verdissement pour répondre aux impératifs de la LOM et des ZFE-m. Un objectif qui passera notamment par un recours accru à l’électrification et à la mutualisation des véhicules, avec en parallèle l’objectif de baisser ou au moins de tenir les coûts.
- Magazine N°284
1376

Dans les flottes publiques, l’enjeu majeur en 2023 reste celui de l’électrification. En effet, les lois d’orientation des mobilités (LOM) et Climat et Résilience fixent comme quotas, aux flottes des collectivités territoriales et des entreprises nationales, 30 % de renouvellements en véhicules à faibles émissions (VFE, moins de 50 g/km de CO2, c’est-à-dire électriques ou PHEV). Ce chiffre montera à 40 % en 2025 et à 70 % en 2030. Pour les parcs de l’État et ceux des établissements publics, l’objectif se fait plus élevé, soit actuellement 50 % de VFE lors des renouvellements, puis 70 % à partir du 1er janvier 2027.

« Les véhicules des...