Flottes publiques : le frein des bornes électriques

Dans le cadre de l'électrification des flottes publiques, si l’obstacle de l’autonomie est de moins en moins important, la principale contrainte reste celle des bornes de recharge.
- Magazine N°263
1395
borne recharge électrique

« Notre objectif est d’électrifier tout ce qui est électrifiable, avance Benoît Weinling pour la Ville de Strasbourg (40 véhicules électriques sur 295 VL), et l’Eurométropole (28 sur 500). Si l’obstacle de l’autonomie est de moins en moins important, la principale contrainte est celle des bornes de recharge. C’est une certitude, nous ne pourrons pas mettre autant de véhicules électriques que nous le voudrions. L’hydrogène sera peut-être une solution à l’avenir pour réduire les besoins en recharge. Dans un premier temps, nous réfléchissons à implanter une station hydrogène et à intégrer un ou deux véhicules pour participer au lancement de la...