Flottes des TPE-PME : une équation toujours complexe en 2023

Pour les TPE-PME, la situation n’est pas facile. Dans un contexte de pénurie, elles doivent trouver les véhicules nécessaires à leur activité, tout en essayant de les verdir. Et cette recherche se complique avec les utilitaires, véritables outils de travail, qu’il est souvent compliqué de passer au 100 % électrique. Mais d’autres pistes existent.
- Magazine N°284
1291

En 2023, les enjeux pour les TPE-PME restent identiques à ceux des plus grandes structures. Leurs flottes subissent ainsi les hausses des coûts, les délais de livraison allongés et l’arrivée des ZFE-m (zones à faibles émissions-mobilité).

D’où le tableau que brosse Marc Charpentier, directeur commercial de One Lease, loueur spécialiste des petites et moyennes flottes. « Avec vingt ou de 300 véhicules, le constat demeure identique : les gestionnaires de flotte sont perdus. Avant, ils prenaient des diesel sur 36 mois/90 000 km. Dorénavant, il faut analyser les besoins au cas par cas pour sélectionner les modèles et les motorisations. Ensuite,...

PARTAGER SUR