Flottes : Vers le contrat d’assurance unique

Chez Axa Corporate Solutions Assurances, Iris Epis, souscripteur expert, souligne l’aspect pratique du contrat unique pour les parcs d’entreprise : « Il permet notamment d’avoir un seul contrat à renouveler, une vision claire de la sinistralité et des coûts, une mutualisation du risque, un pilotage simplifié. »

448

« Au- delà de dix à douze véhicules, la bonne gestion commande de les placer tous sur un contrat unique. Entre cinq et dix, s’il y a très peu d’accidents responsables, le système réglementaire du bonus/malus par contrat est souvent préférable », analyse pour sa part Lionel Ray, consultant en assurance et auteur de L’assurance des flottes automobiles (Editions Argus de l’Assurance).

Un autre levier d’optimisation consiste à passer à l’auto-assurance : l’entreprise endosse une partie du risque et règle le montant des réparations. « Plus que de la taille de l’entreprise et du parc, l’autoassurance dépend du budget couvert. Pour des flottes de grande taille, elle offre entre autres des gains en matière de taxation, de mutualisation, d’optimisation du risque », observe Iris Epis. Qui ajoute cependant que la gestion des sinistres auto-assurés génère des coûts supplémentaires. « Le gain escompté ne sera peut-être pas suffisant pour justifier une auto-assurance dans le cas de flottes de taille réduite », complète-t-elle. « Avant de proposer une solution en auto-assurance, il faut déterminer s’il est plus intéressant pour le client de payer uniquement une prime de responsabilité civile et voir si le fait de régler les réparations est moins coûteux », confirme Thierry Bernard.