FM Logistic mise sur le covoiturage

Le transporteur et logisticien FM Logistic propose à ses salariés, depuis mi- 2022, une solution de covoiturage pour améliorer leur pouvoir d’achat et abaisser son bilan carbone.
6824
FM Logistic covoiturage

Depuis juin 2022, une partie des collaborateurs du transporteur et logisticien FM Logistic disposent d’une aide au covoiturage. Le but : contrer les conséquences de l’inflation. Cette dernière a en effet atteint en France + 6,2 % entre octobre 2021 et octobre 2022, selon l’Insee. Pour réduire les coûts, rebattre les cartes de la mobilité des salariés constitue alors un levier d’action. FM Logistic compte 6 500 collaborateurs en France (28 000 dans le monde), pour un parc de véhicules de fonction d’environ 200 unités dans l’Hexagone.

Laurent Leleu, DRH de FM Logistic France

« Nous avons constaté qu’une proportion importante de nos collaborateurs, de l’ordre de 98 %, se rendent en voiture tous les matins sur nos sites, résume Laurent Leleu, le DRH de FM Logistic France. Ces sites sont certes rarement bien desservis par les transports en commun. La hausse du coût du pétrole et l’inflation en général avaient donc un impact important sur le pouvoir d’achat. Cela nous a poussés à trouver des solutions et le covoiturage nous est apparu comme une réponse « évidente » et adaptée, sachant qu’un système comparable mais informel existait déjà chez nous. Cela nous a permis d’agir sur le train de vie de nos collaborateurs et sur l’environnement en abaissant nos rejets de CO2. »

Le covoiturage concerne actuellement cinq sites de FM Logistic

FM Logistic a donc décidé de mettre en place, en juin 2022, une expérimentation basée sur le volontariat des salariés les plus intéressés. Avec l’aide du fournisseur Karos, le logisticien a proposé aux trois sites de Neuville-aux-Bois (45), Escrennes (45) et Ressons-sur-Matz (60), et ainsi à 1 300 collaborateurs, d’utiliser l’appli Karos pour le covoiturage. Très rapidement, 405 collaborateurs s’y sont inscrits. Deux sites supplémentaires ont rejoint le programme en octobre 2022 et quinze sites devraient faire de même lors du premier trimestre 2023.

Soit en tout une vingtaine de sites sur les 330 du groupe, avec l’idée, à terme, de déployer le covoiturage pour l’ensemble des collaborateurs et des sites de FM Logistic. « Signe que cette pratique s’inscrit durablement dans le quotidien des collaborateurs : 60 % d’entre eux effectuent plus de dix covoiturages par mois, commente le service de presse de FM Logistic. C’est-à-dire qu’ils utilisent cette solution de transport la moitié du temps. »

Un covoiturage « ouvert »

Pénélope Laigo, responsable du développement durable de FM Logistic France

Le covoiturage « abaissera de manière importante le nombre de trajets quotidiens domicile-travail de nos collaborateurs, ajoute Pénélope Laigo, la responsable du développement durable de FM Logistic France. D’après nos évaluations, ces trajets représentent 20 % de l’empreinte environnementale d’un site pour une moyenne de 270 km évités par personne et par mois ».

Ce système de covoiturage permet de connecter les inscrits à un trajet domicile-travail en fonction de leurs itinéraires. Les conducteurs indiquent leurs trajets et les passagers s’y greffent. Le système est par ailleurs « ouvert ». En effet, il est aussi possible d’y additionner des trajets de salariés venant d’autres entreprises et travaillant à proximité.

En plus du covoiturage, FM Logistic propose un FMD de 150 à 180 euros par an

Pour attirer les covoitureurs potentiels, FM Logistic a décidé de subventionner les trajets pour les passagers pendant les six premiers mois. Ensuite, le collaborateur conducteur reçoit 2 euros par trajet et par passager. Cela couvre une partie de ses frais à raison d’un montant pouvant aller jusqu’à 150 euros par mois. Les RH de l’entreprise ont ensuite calculé que conducteur et passager réalisent en plus 55 euros d’économie par mois grâce à ce système, soit quelque 650 euros par an. « Notre objectif était de redonner du pouvoir d’achat à nos salariés, précise Laurent Leleu. Aussi, nous proposons également un forfait mobilités durables de l’ordre de 150 à 180 euros par an. Nous allons aussi augmenter les salaires de 6 % en 2022. »

Télétravail et crédit mobilité

Mais FM Logistic propose aussi du télétravail aux salariés des fonctions éligibles, soit deux jours par semaine. Avec aussi l’objectif de réduire le nombre des déplacements en développant la visioconférence quand cela est possible, ou en limitant les voyages en avion au profit du train. L’entreprise prévoit pareillement le développement d’un crédit mobilité (CM) pour les titulaires de voiture de fonction acceptant de ne plus en disposer ou de réduire la taille de cette dernière.

« Nous réfléchissons aussi, avec d’autres entreprises, à améliorer la desserte de nos sites en développant de nouveaux transports en commun, des arrêts proches de nos bureaux et/ou des nouveaux accès pour permettre à nos collaborateurs de venir à vélo ou à pied de manière sécurisée. Parfois, l’entrée de nos sites est exclusivement réservée aux voitures. Mais il est possible d’aménager un accès supplémentaire, comme nous l’avons réalisé pour notre site francilien de Mormant. Nos salariés peuvent alors se rendre de la gare à nos entrepôts à pied ou à vélo », indique Pénélope Laigo.

La logistique, autre axe de verdissement

FM Logistic a comme objectif, dans le cadre de son plan « Powering 2030 », d’atteindre la neutralité carbone pour ses émissions de gaz à effet de serre. Ce qui passe notamment par une diminution de 30 % d’ici 2030 des émissions liées au transport. Pour atteindre la neutralité carbone, FM Logistic développe donc toute une série de mesures pour améliorer son efficience logistique. Il s’agit, par exemple, de transporter et livrer les centres-villes avec des véhicules électriques, des vélos cargos ou des engins utilisant les biocarburants. Cela permettra aussi à l’entreprise d’approcher de nouveaux marchés.

L’entreprise s’est aussi positionnée sur le développement de livraison via des camions carburant à l’hydrogène et sur la multiplication de solutions de carburants alternatifs. Enfin, FM logistic s’oriente vers des politiques de mutualisation des transports de produits pour faire rouler des camions plus et mieux remplis, tout en augmentant la fréquence des livraisons. Là encore, environnement et profitabilité devraient pouvoir se faire de concert.