Ford dévoile son Puma

Commercialisé dès le mois de septembre, le Ford Puma mise sur une silhouette musclée et des motorisations essence EcoBoost hybridées. De quoi faire de l’ombre aux futurs Renault Captur et Peugeot 2008.

924
Ford Puma

Deux mois après la présentation du nouveau Kuga (voir notre brève), Ford poursuit son offensive du côté des SUV avec un modèle inédit : le Puma. S’il emprunte le nom d’un coupé des années 90, ce SUV urbain (4,19 m) reprend l’architecture de la Fiesta, mais aussi sa planche de bord avec en prime un combiné d’instrumentation 100 % numérique et personnalisable (en option). Avec son style félin et sculptural, le Puma devrait s’imposer comme un redoutable adversaire pour les nouveaux Renault Captur et Peugeot 2008.

La micro-hybridation s’impose

Ce modèle Ford bénéficiera à son lancement d’un système mild-hybrid (mHEV) sur ses moteurs essence EcoBoost, en 125 et 155 ch. Cette technologie permet de gagner jusqu’à 9 % d’efficacité énergétique lors des phases d’accélération, et d’apporter jusqu’à 50 % de couple supplémentaire à bas régime. Une version EcoBoost de 125 ch (non hybride) sera également proposée avec une transmission automatique à double embrayage à 7 rapports en option. Tandis qu’un diesel EcoBlue 120 ch complétera la gamme courant 2020.

MegaBox : un compartiment astucieux

Côté pratique, le Puma mise sur un volume de coffre de 456 l, le meilleur de sa catégorie, notamment grâce à l’implantation d’un espace de stockage spécifique de 80 l sous le plancher, dit MegaBox. Idéal pour ranger des objets salissants (vêtements ou bottes de chantier), ce compartiment est facile à laver à l’eau grâce à son bouchon de vidange et son revêtement résistant.

Fabriqué sur le site de Craiova en Roumanie, le Puma arrivera dans les showrooms français en fin d’année. Ses tarifs seront communiqués dès l’ouverture des commandes en septembre prochain.

Ford Puma