Ford E-Transit : arrivée au printemps 2022

Ford commercialisera son E-Transit électrique au printemps 2022 avec une batterie de 67 kWh et une autonomie maximale de 350 km.

595
Ford E-Transit

Ford prend son temps pour lancer son E-Transit. Ce VUL 100 % électrique n’arrivera en effet sur le marché européen qu’en 2022. Alors que ses concurrents sont déjà tous commercialisés depuis deux, voire trois ans ! Ford annonce aussi une batterie de 67 kWh utiles, moins capacitaire que celle de ses concurrents qui tutoient les 100 kWh. De son côté, le chargeur embarqué de 11,3 kW accepte jusqu’à 115 kW en courant continu sur une borne rapide.

Large autonomie

En revanche, l’autonomie WLTP de ce Ford E-Transit étonne avec 350 km annoncés. Selon le constructeur à l’ovale bleu, la puissance du moteur électrique développe pas moins de 198 kW, soit 269 ch pour un couple de 430 Nm, le tout transmis aux roues arrière. Il s’agira sûrement de la capacité maximale de la plus petite version L1H1 de 9,5 m3, et non de celle de la L3H2 de 15,1 m3, la plus grand carrosserie. La gamme reprend d’ailleurs les caractéristiques du Ford Transit actuel avec trois carrosseries et deux hauteurs, pour des charges utiles de 1,6 à 1,9 t. En revanche, cet E-Transit embarquera en option une prise de puissance de 2,3 kW pour alimenter des outils ou un groupe frigorifique. Attention à l’autonomie en baisse par conséquent.

Un Ford E-Transit 100 % américain

Ce futur Ford E-Transit sera fabriqué dans l’usine américaine de Kansas City dans le Missouri. Qui assemblera aussi le pick-up F-150 dans sa version électrique. Les deux seront commercialisés aux États-Unis fin 2021. La batterie sera garantie 8 ans/160 000 km. Et Ford assure que le coût de détention total devrait être inférieur de 40 % à celui du Transit thermique équivalent.

Notre précédente brève sur le Ford Transit