Ford fait l’impasse sur le Mondial de l’automobile 2016

En dévoilant sa nouvelle stratégie inspirée de la campagne « Prendre un virage », Ford a annoncé qu’il ne participerait pas à l’édition 2016 du Mondial à Paris. Il s’agit du deuxième constructeur à se retirer de l’évènement. 

780
Ford fait l’impasse sur le Mondial de l’automobile 2016

Si en septembre, Ford voulait faire prendre un virage aux Français, le constructeur a décidé de s’appliquer à lui-même cette stratégie dans l’Hexagone. Première concrétisation d’importance liée à cette remise à plat, la décision, pour la marque, de ne pas participer au prochain Mondial de l’Automobile à Paris en 2016. Une absence qui n’est pas sans rappeler celle d’ores et déjà actée de Volvo.

En effet, alors que sa présence au salon de Genève en mars 2016 a été confirmée, Ford a spécifié qu’en lieu et place du Mondial, il organiserait « une série d’événements permettant aux clients de faire l’expérience de ses véhicules, mais développera également sa présence sur des rendez-vous non automobiles ».

Les salons automobiles ringardisés ?

Pour le constructeur, il s’agit par ce biais « d’aller à la rencontre de nouveaux publics ». Pour ce faire, il participera par exemple au « Mobile World Congress de Barcelone, au Salone del Mobile de Milan, à la Gamescom de Cologne ou au forum LeWeb de Paris ». En plus de ces différents évènements, la marque organisera « un grand rendez-vous européen en fin d’année prochaine, auquel il conviera la presse, ses concessionnaires, ainsi que ses employés ».

Dernier axe de développement mis en avant par le constructeur : un investissement, qu’il qualifie de « massif », autour de son retour aux 24H du Mans, 50 ans après le triplé historique de 1966.

PARTAGER SUR