Ford Fiesta et Focus : hybridation légère

Avec les Fiesta et Focus en version 1.0 EcoBoost mHEV, Ford poursuit l’hybridation de sa gamme, avec à la clé une consommation de carburant en recul.
727
Ford Fiesta
Ford Fiesta

Avec Ford, c’est un peu un tsunami de l’hybride qui s’annonce, avec une hybridation légère de 48 V, dite mHEV (micro Hybrid Electric Vehicle). Le déjà fort sympathique 3 cyl. 1.0 en 125 et 155 ch équipe donc dorénavant la citadine Fiesta et la compacte Focus. Et cela leur fait le plus grand bien, en agrément de conduite mais aussi en baisse de la consommation, pour un surcoût modique de quelques centaines d’euros par rapport au même moteur sans ce mHEV.

Nous avions déjà découvert avec bonheur ce 1.0 EcoBoost mHEV sur le Puma. Ce SUV citadin a inauguré cette motorisation avec ses atouts et son effet « boost » au démarrage et lors des accélérations, dopés par l’apport des 16 ch et 24 Nm de l’alterno-démarreur de 48 V. Et c’est aussi le cas lors des reprises, quel que soit le rapport engagé. Puissance et couple supplémentaires sont parfaitement gérés et distillés avec une belle linéarité.

Des atouts, y compris fiscaux

Au début, on a un peu tendance à ne pas trop enfoncer la pédale d’accélérateur de peur de voir s’envoler la consommation d’essence. Mais, rien à faire, l’aiguille du réservoir ne chute pas rapidement. Lors de nos essais en conduite plutôt dynamique, nous avons relevé 5,2 l/100 km pour la Fiesta 125 ch mHEV (19 700 euros TTC en Connect Business) et 6,1 l pour la Focus (26 800 euros en ST-Line Titanium X). Une excellente sobriété qui se traduit pour les deux par une homologation très basse, et qui ne se dément pas sur la route. Ajoutez-y, bien entendu, l’avantage fiscal qui éliminera toutes les réticences à carburer au super sans plomb : une exonération de TVS sur 36 mois. Bref, le tsunami de l’hybridation essence déroule sa vague prometteuse et non violente sur la gamme Ford, depuis le mHEV de 48 V à l’hybridation rechargeable en passant par l’hybride simple, série et parallèle.

Le Ford Kuga PHEV garde la tête

Avec sa motorisation hybride essence rechargeable, le SUV compact Ford Kuga de 225 ch représente désormais la moitié des ventes en France (voir notre essai). Le diesel réduit à la portion congrue, c’est inusité. La tendance ne devrait pas ralentir malgré l’arrivée, en complément du 1.5 EcoBlue diesel de 120 ch, d’une version 2.0 turbo-diesel de 150 ch micro-hybridée de 48 V (37 300 euros TTC en ST-Line Business, 154 g et 5,9 l/100 km). Mais le Kuga n’est pas vraiment sobre avec cette micro-hybridation diesel (7,1 l en usage mixte selon nos mesures) et ne délivre pas de réel agrément de conduite. Le couple du diesel, déjà très fort sans hybridation, se révèle en outre lourd à manœuvrer en raison de son poids important sur le train avant. Et l’exonération de TVS lui est interdite en raison de son carburant. On comprend mieux que le Kuga PHEV, lui exonéré à vie, se vende aussi bien avec ses 32 g, malgré les 6 100 euros supplémentaires (43 400 euros en ST-Line Business).

Ford Fiesta
Ford Fiesta
Ford 1.0 Ecoboost mHEV 125 ch Fiesta Connect Business Focus ST-Line Titanium X
Moteur (cm3) 998 998
Puissance/couple (ch/Nm) 125/210 125/210
Alterno-démarreur 48 V (ch/Nm) 16/24 16/24
Conso. mixte (l/100 km) 5,0 5,1
Émissions de CO2 (g/km) 113 116
Vitesse maxi (km/h) 203 200
0 à 100 km/h (s) 9,4 10,0
Poids à vide (kg) 1 212 1 344
Charge utile (kg)
Coffre (l) 362/1 093 375/1 354
L x l x h (mm) 4 040 x 1 783 x 1 476 4 378 x 1 850 x 1 471
À partir de (€ TTC) 19 700 26 800

Ford Fiesta : notre avis

PLUS
Citadine polyvalente ● Sobriété et performance ● Présentation de qualité


MOINS
Niveau sonore sur autoroute ● Console centrale gênante (genou droit) ● Sellerie manquant de confort

Ford Focus : notre avis

PLUS
Motorisation pleine de peps ● Agrément de conduite ● Performances et sobriété


MOINS
Pas encore de boîte double embrayage ● Prix vite élevé ● Grammage frisant les 120 g