Ford mise sur le géofencing pour optimiser l’utilisation des PHEV en ville

Selon une étude menée par Ford, l’utilisation du géofencing couplé à la technologie blockchain permet de s’assurer que les véhicules hybrides rechargeables roulent en mode tout électrique en ville, en particulier dans les zones à faibles émissions.
1093
Ford géofencing PHEV
Source : Ford

Le constructeur Ford a mené une étude sur trois ans afin d’évaluer la contribution des véhicules hybrides rechargeables à l’amélioration de la qualité de l’air en ville. « Plus de 400 000 km de données ont été recueillis au cours du programme, avec des dizaines de Ford Transit et de Tourneo PHEV déployés dans diverses flottes municipales et commerciales à Londres (Royaume-Uni), Cologne (Allemagne) et Valence (Espagne) », précise Ford.

Vers le géofencing dynamique

Sur ces véhicules, l’utilisation des données de localisation en temps réel a permis d’activer automatiquement le mode de conduite électrique dans le périmètre d’une zone à faibles émissions, une technique baptisée géofencing. Bilan : « Sur les 218 300 km parcourus par les 20 véhicules à Cologne et à Valence, près de la moitié (105 600 km) l’ont été en mode 100 % électrique, ce chiffre passant à plus de 70 % dans les zones à faibles émissions de Cologne », se félicite le constructeur.

L’essai réalisé sur la flotte municipale de la ville de Cologne est en effet allé un peu plus loin en testant le « géofencing dynamique ». Plutôt que de déclencher le mode électrique au sein d’une zone fixe, le système s’est ajusté en temps réel aux données sur la qualité de l’air, saisies par Climacell et la ville de Cologne.

La blockchain pour sécuriser l’enregistrement des données

L’essai de Cologne a en outre eu recours à la technologie blockchain pour stocker l’historique des « kilomètres verts » parcourus par le véhicule de manière sécurisée. « L’heure à laquelle un véhicule de l’essai est entré ou sorti d’une zone à faibles émissions a été enregistrée dans un registre numérique sécurisé et transparent qui crée des enregistrements horodatés permanents sauvegardés sur plusieurs ordinateurs », explique Ford. Ces données peuvent ensuite être partagées sans risque de falsification avec les propriétaires de la flotte et les autorités.

Enfin, l’essai de Valence comportait un utilitaire PHEV équipé d’un groupe frigorifique électrique développé par Zanotti, testé par le spécialiste local des transports réfrigérés Mebauto. Cette solution a permis de rouler véritablement en mode 100 % électrique. « L’utilitaire réfrigéré a parcouru 82 % de son kilométrage en mode électrique, et 90 % dans la zone à faibles émissions de Valence », indique Ford. Et ce malgré « des horaires de travail intensifs pendant l’été chaud de l’Espagne », pour livrer repas, denrées périssables et produits pharmaceutiques.