Ford Kuga PHEV : un sérieux concurrent

La troisième génération du Ford Kuga, le SUV compact à l’ovale, est commercialisée d’abord en hybride rechargeable de 225 ch pour 32 g de CO2 en WLTP.

3644
Ford Kuga PHEV

Ford débutera début 2020 les livraisons de son Kuga PHEV à 42 200 euros TTC en ST-Line Business. Les Peugeot 3008 Hybrid et Opel Grandland X Hybrid ne seront donc pas les seuls à être disponibles en versions hybrides rechargeables.

Ce Kuga est un grand SUV qui a grandi de 9 cm à 4,62 m de longueur tout de même. Et en commençant par cette motorisation de 225 ch la plus coûteuse, Ford veut positionner son SUV compact dans le haut du segment. Mais ce SUV compact sera bien entendu aussi disponible en essence (1.5 Ecoboost de 120 et 150 ch) et diesel (1.5 EcoBlue de 120 et 150 ch et 2.0 EcoBlue de 190 ch). Sans oublier, au second semestre 2020, une version hybride simple moins coûteuse et tout aussi puissante à 225 ch.

Le Ford Kuga PHEV emprunte l’hybridation à Toyota

Dans les deux cas, rechargeable ou non, cette hybridation installée sur la nouvelle plate-forme Ford provient de l’accord déjà ancien avec Toyota. Ce dernier fournit l’intégralité de la chaîne de traction que l’on retrouve sur le RAV4 250h par exemple ou encore sur le Lexus NX 250h. D’ailleurs, Ford a droit à la toute dernière version hybride rechargeable qui va être dévoilée par Toyota sur son RAV4 au salon de Los Angeles à la fin novembre.

Il s’agit donc du 2.5 l essence à cycle Atkinson et boîte CVT, aidé par un moteur électrique. Les deux développent au maximum 225 ch pour seulement 32 g en WLTP (26 g en NEDC) grâce à une batterie de 14,4 kWh qui assure au maximum 50 km d’autonomie. Ford ne dévoile pas pour l’heure d’autres précisions sur les puissances respectives des moteurs ou encore du chargeur embarqué qui devrait permettre, sur une wallbox domestique, une recharge complète en 3 h 30.

PARTAGER SUR