Ford : un prototype de vitre à retour haptique

Le constructeur automobile Ford a dévoilé un prototype de vitre intelligente permettant aux passagers malvoyants de visualiser le paysage via une interface haptique et sonore.

2095
Ford Feel the view
(c) Ford

Baptisé « Feel the view », le système a été conçu et développé par les équipes de Ford Italie en partenariat avec l’agence de communication GTB Roma et la start-up italienne Aedo. Cette dernière conçoit des systèmes permettant aux personnes malvoyantes d’interagir avec des écrans en utilisant leurs perceptions tactiles, sonores et haptiques. Lorsque l’on touche une interface haptique, celle-ci a pour spécificité de transmettre une sensation tactile en retour. C’est sur cette technologie que s’est appuyé Ford pour concevoir le dispositif « Feel the view ».

Un dispositif pour « toucher » le paysage

En pratique, un appareil fixé sur la vitre de la voiture prend une photo du paysage et la convertit en niveaux de gris pour en augmenter les contrastes. Cette dernière est ensuite transmise à la vitre dont le verre va servir de canevas pour « dessiner » l’image.

Ford Feel the view appareil
(c) Ford

La vitre est en effet équipée de diodes de type LED (light-emitting diode) sensibles à la pression. Mais au lieu d’émettre de la lumière, ces diodes vont transmettre une vibration. Lorsque l’utilisateur touche la vitre, l’appareil provoque une vibration dont l’intensité varie selon la couleur de l’image. 255 intensités sont disponibles correspondant aux 255 nuances de gris, et la vibration est d’autant plus intense que le gris est clair. En explorant la surface de la fenêtre, les personnes malvoyantes peuvent ainsi reconstruire la forme du paysage.

Ford Feel the view aedo project
(c) Ford

Un système d’intelligence artificielle et de synthèse vocale complète le dispositif : connecté à internet et au système audio du véhicule, il décrit sommairement le paysage environnant pour aider l’utilisateur à mieux comprendre ce qu’il touche.

Améliorer les interfaces des véhicules connectés et autonomes

Au-delà de ses applications pour améliorer le quotidien des personnes malvoyantes, ce dispositif ouvre la voie à des nouvelles possibilités d’interaction entre les passagers et le véhicule, directement sur les surfaces vitrées. Avec en ligne de mire une amélioration des interfaces homme-machine pour les véhicules autonomes.

C’est pourquoi les technologies de retour haptique sont explorées par de nombreux acteurs. Audi s’en sert ainsi sur les écrans tactiles de la dernière A7 afin qu’ils transmettent les mêmes sensations que de vrais boutons. Et dans son prototype de véhicule autonome Vision Zéro, l’équipementier ZF utilise le retour haptique directement sur le volant pour envoyer des avertissements au conducteur lorsque son regard dévie de la route.

PARTAGER SUR