Ford révèle l’électrification de sa gamme

Pour le salon de Détroit, Ford dévoile son futur SUV électrique et son Transit hybride rechargeable, préalables à une gamme électrifiée plus large.

585
Ford révèle l’électrification de sa gamme

L’annonce fait grand bruit aux États-Unis alors que le président Donald Trump vitupère contre les « Big Three » qui délocalisent au Mexique ou plus loin encore. Ford a donc décidé de fabriquer sur ses terres historiques d’Amérique du Nord la majorité de ses treize futurs nouveaux modèles électrifiés commercialisés d’ici 2022, dont sept dans les trois prochaines années.

Le plus attendu en Europe sera le tout nouveau SUV compact électrique de la famille du Kuga qui embarquera une batterie assurant 480 km d’autonomie. Il sera précédé par la version hybride rechargeable du Transit Custom dès 2019, dont une vingtaine d’exemplaires sont déjà en test aux États-Unis dans une version non rechargeable. Toujours dans le VUL, Ford promet de nouvelles motorisations sur les modèles existants, alliant les moteurs essence EcoBoost et l’hybridation, ainsi que de nouveaux services de mobilité, de télématique et de solutions de connectivité pour la gestion de flottes électriques.

Plus anecdotiques pour l’Europe et les flottes, Ford annonce une Mustang V8 hybride qui sera importée alors que l’emblématique pick-up F-150 sera lui aussi hybridé (commercialisation uniquement aux États-Unis et au Moyen-Orient). Ford commercialisera enfin en 2021 un « véhicule de grand volume conçu pour des trajets commerciaux ou des services d’autopartage ».