Ford passe les S-Max et Galaxy au « full hybrid »

Chez Ford, les monospaces S-Max et Galaxy n’ont pas dit leur dernier mot face aux SUV et adoptent la motorisation hybride 2.5 de 190 ch pour un CO2 maîtrisé.
1185
Ford S-Max Galaxy

Pour les grands monospaces S-Max et Galaxy (4,80 m et 4,85 m de longueur), les motorisations diesel ne suffisaient plus, entre malus et restriction de circulation à venir. Ford les met donc au régime de l’hybridation. Le constructeur décline ainsi progressivement toute sa gamme en hybride, qu’elle soit légère ou moyenne en MHEV de 12/48 V, « full hybrid » FHEV ou hybride rechargeable PHEV.

CO2 en baisse, prix en hausse

Pour ses S-Max et Galaxy, Ford a repris sa chaîne « full hybrid » FHEV du Kuga. On retrouve alors le 2.5 essence à cycle Atkinson de 140 ch, aidé par un moteur électrique de 120 ch, le tout développant 190 ch pour 200 Nm de couple. L’intérêt de cette hybridation : limiter les émissions de CO2 avec pour le S-Max un grammage à 147 g et pour le Galaxy à 148 g. C’est bien meilleur qu’avec le 2.0 turbo-diesel de 150 ch qui pointe à 159 g au minimum.

En revanche, les prix sont à la hausse avec cette hybridation. Comptez 45 750 euros TTC en Titanium Business pour le S-Max (39 750 euros en diesel) et 49 950 euros pour le Galaxy, toujours en Titanium Business (à partir de 43 550 euros en diesel). La commercialisation est effective.

La précédente brève sur Ford