Ford se met au vélopartage

Après l’autopartage, le constructeur Ford a annoncé la mise en place d’un service de vélopartage en Europe, avec un projet pilote en partenariat avec le transporteur ferroviaire Deutsche Bahn.

1538
FordPassBike - Ford vélopartage Deutsche Bahn

À l’heure où les services de mobilité sont en plein développement, les constructeurs ne sont pas en reste. Après avoir lancé une solution d’autopartage en Allemagne en 2013 (voir notre brève), Ford a renouvelé cette année son partenariat avec la société de transport ferroviaire Deutsche Bahn pour la mise en place du service de vélopartage FordPassBike. À partir du 15 octobre, 2 300 vélos aux couleurs de Ford seront disponibles dans les villes de Düsseldorf et Cologne. Celles-ci serviront de pilote avant un déploiement en Europe.

Deutsche Bahn Connect sera l’exploitant et l’opérateur de FordPassBike, via son service de location de vélos à la demande « Call a bike ». Déjà disponible à Cologne, le service sera implanté à cette occasion à Düsseldorf. Les vélos sponsorisés par Ford se distinguent toutefois de la flotte existante à Cologne par le de design et la technologie. L’unité de commande se trouve sur le guidon, et des stations virtuelles seront installées dans les deux villes.

Un accès via l’application de mobilité FordPass

Pour accéder au service, les utilisateurs pourront s’enregistrer via « Call a bike », mais aussi en passant par l’application FordPass proposée par le constructeur. Cette dernière agrège l’accès à plusieurs services de mobilité, dont la solution d’autopartage de Ford ou encore la localisation des places de parking libres et des stations-service les plus proches et les moins chères.

Pour Ford, l’enjeu est de se positionner sur le secteur de la mobilité intermodale. « En tant que fournisseur de services de mobilité, nous développons chaque jour de nouvelles collaborations qui vont permettre de compléter les moyens traditionnels de transports, partout où cette démarche peut avoir du sens, notamment dans les centres villes », a ainsi déclaré Steven Armstrong, président de Ford Europe, à l’occasion de l’événement New Mobility World lors du salon de l’automobile de Francfort.

PARTAGER SUR